Numéro #218

07 juillet 2014

Concilier productivité et autonomie en valorisant la prairie (1ère partie)

Des prairies toujours entretenues par les élevages allaitants extensifs... Quelques enseignements

auteur :

Les prairies permanentes qui se sont maintenues en France sont souvent localisées dans les zones défavorisées et exploitées extensivement par des élevages herbagers, laitiers (en montagne) ou allaitants (bovins et ovins, jusqu'en plaine). La priorité donnée à l'herbe pâturée et le très faible emploi d'intrants rendent ces systèmes intéressants car ils respectent déjà l'environnement et sa biodiversité.L'observation d'un échantillon de 73 élevages allaitants bovins (dont 12 en agriculture biologique) du pourtour du Massif central montre qu'ils permettent d'entretenir de vastes surfaces fourragères : la "surface fourragère entretenue" est de 1,2 ha SFP/UGB en système bovin Naisseur et ovin de demi-montagne, de 0,60 ha SFP/UGB pour les Naisseurs-engraisseurs. Modes de récolte de l'herbe, consommation d'intrants et revenu des différents systèmes de production de l'échantillon sont présentés. La pérennité de ces exploitations est liée aux aides de la PAC, dont l'évolution récente est analysée et qui risque de pénaliser les structures les plus grandes.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | |
Some lessons learned from long-term pastures maintained by extensive livestock suckler farming

Permanently maintained pastures in France are often located in less desirable areas of the country and are extensively used for grass based farming, dairy farming (in mountainous regions), and suckler farming (cattle and sheep, down into the valleys). These production systems are of interest because they employ practices respectful of the environment and local biodiversity. We conducted observations of 73 cattle suckler farms (12 of which use organic agriculture) located in the Massif Central. We saw that they managed to maintain vast fodder areas, ranging from 1.2 ha of main fodder area per LU for calf producers or sheep producers in semi-montainous areas to 0.6 ha of main fodder area per LU for finishers. For the farms included in our sample, we describe the grass harvesting techniques used, input consumption, and the earnings associated with different production systems. The survival of these farms is tied to Common Agricultural Policy (CAP) funding; recent changes to this program are analysed.

Télécharger l'article

PDF - 231,07 ko