Numéro #183

21 octobre 2005

Génétique et prairies (2e partie)

Génie génétique appliqué à l’amélioration des espèces fourragères

auteur : | co-auteurs :

Les principaux efforts de la recherche dans le domaine des biotechnologies ont été initialement réalisés sur les espèces de grandes cultures. Des méthodes de transformation génétique ont également été développées pour la plupart des espèces, comme le montre cette importante synthèse bibliographique. Ainsi, des variétés de luzernes tolérantes au glyphosate vont être commercialisées en 2005 sur le marché américain. De nombreux programmes ciblés sur la qualité nutritionnelle des fourrages ont aussi été développés : des plantes de luzerne et de fétuque élevée hypolignifiées, d'une digestibilité accrue de 5 à 10%, ont été obtenues ; d'autres approches s'intéressent à des gènes impliqués dans la synthèse de tannins condensés (protoanthocyanidines), de fructanes et de protéines riches en acides aminés soufrés (cystéines, méthionines). Des thématiques liées à la tolérance aux maladies, aux stress environnementaux et à la modification du cycle de développement de la plante (sénescence, floraison) sont aussi développées. Les plantes transgéniques et les fourrages en particulier peuvent aussi être utilisés pour la production à faible coût de molécules à intérêt industriel ou pharmaceutique. Des exemples liés à la synthèse de vaccins et à la production de phytase dans la luzerne seront présentés.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Genetic engineering applied to the improvement of forage species

Most efforts in biotechnological research were at first applied to the major field crops. For most species, methods of genetical transformation have also been developed, as is shown in the large literature. Thus a number of lucerne cultivars tolerant to glyphosate will appear on the American market in 2005. There have been also numerous programmes aiming at nutritional quality : plants of lucerne and of tall fescue with low lignin contents and a digestibility increased by 5 to 10% have been obtained ; other studies concern genes involved in the synthesis of condensated tannins (protoantocyanidines), of fructanes and of proteins rich in sulphur (cysteine, methionine). The problems linked to tolerance to diseases, to environmental stresses, and to the modification of the plants’ developmental cycle (senescence, flowering) are also being attacked. Transgenic plants, particularly forages, can also be utilized for the production at low cost of molecules of industrial or pharmaceutical interest. Examples are given, which are linked to the synthesis of vaccines and to the production of phytase in Lucerne plants.

Télécharger l'article

PDF - 139,77 ko