Numéro #94

15 juin 1983

Intérêt du trèfle blanc (1ère partie)

Trois éleveurs bretons ouvrent le débat : pourquoi des prairies à base de trèfle blanc ? comment les conduire ? les difficultés rencontrées

auteur : | co-auteurs :

Lors des joumées A.F.P.F., trois éleveurs bretons (deux des Côtes-du-Nord et un du SudFinistère) ont accepté de venir présenter leur exploitation, leur expérience de la culture du trèfle blanc et les résultats techniques obtenus. Les principales informations sont rapportées dans cet article.Une conclusion met en valeur les caractéristiques communes de ces trois exploitations: les motivations des éleveurs sont nettement affichées, les systèmes fourragers se différencient par leur production décalée vers l'été et des performances élevées (13.000 kg/ha de lait déduction faite des concentrés dans un cas; des croîts de 740 g/j avec des taurillons limousins en 28 année et un chargement de 2,5 vaches allaitantes + veaux à l'hectare dans un autre cas). Les questions posées par les éleveurs sont ensuite rappelées. 

Mots-clés : | | | |
Three testimonies by breton farmers

During the session of the A.F.P.F. three Breton farmers (two from Côtes-du-Nord and one from South Finistère) agreed to give a description of their farms, and to show their experience in growing White Clover, with the technical results obtained.As a conclusion, the three farms share the following common features : the motivations of the farmers are clearly put forward : the forage systems are characterized by a shift towards Summer production and by high performances (13 000 kg/ha of milk apart from the amount due to concentrates in one case: live weight gains of 740 9 per day with young Limousin bulls in their second year, and a stocking-rate of 2,5 suckling cows + calves per hectare in another case.The questions raised by farmers are recorded. 

Télécharger l'article

PDF - 356,71 ko