Numéro #94

15 juin 1983

Intérêt du trèfle blanc (1ère partie)

Production et utilisation des prairies avec trèfle blanc en Grande-Bretagne

auteur :

En Grande-Bretagne, la production des prairies de graminées moyennement fertilisées est inférieure à celle des associations graminée-trèfle blanc non fertilisées. Par contre, une enquête a révélé que fort peu de prairies comportent une proportion satisfaisante de trèfle blanc.Les principaux résultats des recherches effectuées par le Grassland Research Institute sur le trèfle blanc sont présentés.La production de matière sèche d'une association non fertilisée est équivalente à celle d'un raygrass anglais ayant reçu en moyenne 180 kg/ha de N, parfois même 275 kg/ha de N quand une bonne proportion de trèfle blanc a pu être maintenue.La valeur nutritive du fourrage « ray grass-trèfle blanc » est incontestablement supérieure, pour les ruminants, à celle du ray-grass pur: les quantités ingérées sont supérieures chez les bovins et les ovins; ces derniers semblent, de plus, susceptibles d'utiliser avec une meilleure efficience métabolique le fourrage de telles associations.Le pâturage en rotation semble assurer de meilleures performances animales grâce à une meilleure persistance du trèfle. 

Mots-clés : | | | | | | |
Production and utilization of grasslands containing white clover in Great-Britain

In Britain, the yield of lightly fertilized grass pastures is lower than that of the unfertilized grass white claver mixed pastures. On the other hand, a survey has shown that very few pastures do contain an adequate proportion of white clover.The main results of the investigations by the Grassland Research Institute on white claver are shawn.The dry matter yield of an unfertilized grassclaver association is equivalent to that of a perennial ryegrass ley supplied with an average of 180 kg N per ha, or even 275 kg, if a good proportion of white clover has been maintained.The nutritive value of the mixed herbage (Ryegrass/White Clover) is unquestionably higher than that of pure ryegrass for ruminants: the intake by cattle and by sheep is higher ; in the case of sheep moreover, there seems to be a better metabolic efficiency of the forage produced by such associations.Rotational grazing seems to bring about better animal performances thanks to a better persistency of the clover. 

Télécharger l'article

PDF - 295,29 ko