Numéro #70

15 juin 1977

Irrigation et production fourragère

Les pluies et leur répartition

auteur :

Les précipitations constituent l'un des maillons du cycle de l'eau dans la biosphère. A l'échelle planétaire, la plus grande partie (85 %) de l'approvisionnement de l'atmosphère en vapeur d'eau a lieu au niveau des nappes d'eau libre et en particulier des océans ; les 15 % restants proviennent des végétaux grâce au processus d'éva potranspiration.Suivant la nature des nuages dont elles proviennent et la situation météorologique qu'elles accompagnent, on peut classer les précipitations en pluies advectives et pluies convectives. Les premières sont bénéfiques pour l'agriculture car leur débit modéré et leur durée permettent une infiltration continue et intéressent de vastes régions (plusieurs centaines de kilomètres carrés). Les secondes, par suite de l'hétérogénéité de leur distribution, de leur intensité, sont moins intéressantes du point de vue agricole, voire même néfastes (grêle). Les pluies constituent l'un des éléments climatiques présentant la plus importante variabilité à la fois spatiale et temporelle.Quand, pour un lieu donné, on examine la succession chronologique, d'année en année, des précipitations, les contrastes sont manifestes.Toutes les données relatives à la variabilité des pluies pour différentes références de temps montrent combien ils convient d'être circonspect dans l'utilisation des valeurs moyennes des précipitations auxquelles il est indispensable d'associer la dispersion des valeurs individuelles. On peut envisager d'affiner l'information en ajustant les données expérimentales à une loi de distribution théorique. On peut en déduire la probabilité de ne pas atteindre ou au contraire de dépasser tel ou tel seuil jugé significatif. 

Mots-clés : | | | |
The various climatic aspects of France and their variation with time : the rains and their distribution

Rainfall is one of the elements of the cycle of water in the biosphere. At the planetary level, most (85 %) of the steam supply of the atmosphere comes from the vaporization of free liquid surfaces, particularly the oceans: the remaining 15 % come from the evapo-transpiration of plants.According to the kind of clouds from which they originate end to the type of weather which accompanies them, rains may be c1assified as advective or convective.Advective rains are beneficial to agriculture since they fall at a moderate rate and during long spells of time so that a continuous infiltration of water is possible, end over very large areas (hundreds of square miles). Convective reins, because of their heterogeneous distribution and their intensity, are less interesting from the agricultural point ofview, and may even be harmful (hail). The reins are the c1imatic elements that are most variable both in space and in time.When in a given location the timely succession of rains from year to year is being observed, contrasts become manifest. All date referring to the variability of rainfall for different times show that one should be very prudent when handling average rainfall values, which are however necessary to associate with the dispersed individual values. An improvement is possible by adjusting the experimental date to a theoretical distribution. The probability can then be calculated to attain or not to attain a threshold considered as significant. 

Télécharger l'article

PDF - 1,15 Mo