Numéro #56

15 décembre 1973

L'ensilage d'herbe

Principes de base de l'ensilage

auteur :

Dans une première partie, l'auteur examine les différentes phases qui se déroulent dès que la plante est mise dans le silo. Tant que l'air emprisonné dans le silo contient de l'oxygène, la plante continue à respirer. Ce phénomène entraîne des pertes de matière sèche. Le tassement a pour but, non pas tant de chasser l'air que d'empêcher son renouvellement. Sous l'action des enzymes de la plante, on observe une hydrolyse des glucides qui donneront glucose et fructose, principales sources d'énergie des micro-organismes. Tant que le pH n'est pas descendu en dessous de 4,0, la protéolyse des protéines continue: cela explique que, même dans le cas d'ensilage bien réussi, la teneur en azote soluble arrive à doubler et à représenter 40 à 60 % de l'azote total.Enfin, sous l'action des micro-organismes, l'herbe est le siège de fermentations aérobies et anaérobies qui aboutissent, en particulier, à la formation d'acides acétique. lactique, butyrique. L'importance relative de ces différents acides est liée à la présence d'oxygène, au pH du milieu, à la richesse en sucres de la plante et à la teneur en matière sèche du fourrage. Dans une seconde partie, l'auteur examine les avantages du préfanage et des conservateurs en précisant leurs modalités d'action. Enfin, la stabilité des ensilages et les phénomènes de post-fermentation qui se manifestent dès l'ouverture du silo sont évoqués. 

Mots-clés : | | | | | |
Basic principles of silage making

In the first part of the paper, the author describes the various stages undergone by the plants lifter they have been enclosed in a silo. As long as the atmosphere in the silo contains oxygen, respiration of the plants goes on. This entails losses of dry matter. The aim of close packing is not so much to get the air out than to prevent its replacement. With the aid of the enzymes of the plants, the carbohydrates break down into glucose and fructose, which lire the main sources of energy for the micro-orga nisms. As long as the pH has not fallen below 4.0, the proteolysis of proteins goes on, and this explains why even in good silages the soluble Nitrogen contents may double and represent up to 40-60 % of total Nitrogen.Lastly, because of the activity of the micro-organisms, there are aerobic and anaerobic fermentations which lead to the production of acetic, lactic, butyric acids, among others. The relative importance of these various acids depends on the presence of oxygen, on the pH of the silage, the sugar contents of the plants, and the dry matter content of the forage.In the second part, the author discusses the advantages of pre-wilting and of additives, and describes the ways in which they act. Lastly, a word is said on the stability of silages and on the post-fermentation phenomena which are observed when a silo is opened. 

Télécharger l'article

PDF - 480,55 ko