Numéro #56

15 décembre 1973

L'ensilage d'herbe

L'importance et le développement de l'ensilage en Finlande

auteur :

Les premiers efforts entrepris en Finlande pour accroître la production de protéines remontent aux années 1920. Ils ont abouti assez rapidement à la mise au point de la méthode d'ensilage A.I.V. par le Professeur VIRTANEN. Depuis dix ans, on assiste à de profondes modifications dans les techniques de récolte et de stockage des fourrages qui ont rendu possible en particulier l'emploi de conservateurs contenant des acides organiques à la place des acides minéraux, et une réduction sensible des quantités de conservateurs nécessaires. Cette évolution s'est traduite par une amélioration sensible de la qualité et des niveaux d'ingestion de l'ensilage par les animaux. Les techniques actuellement utilisées sont décrites.Une enquête réalisée en 1972 sur la façon dont sont réalisés et utilisés les ensilages en Finlande révèle que 34 % des fermes laitières dont de l'ensilage (26 % dans le groupe des fermes possédant cinq vaches au moins et 82 % dans le groupe de fermes possédant dix vaches ou plus).La quantité moyenne d'ensilage réalisée est de 8.000 kg/vache. Les graminées fournissent 90 % de cette quantité. Ce tonnage couvre 40 à 45 % des besoins d'énergie et 65 à 75 % des besoins en protéines des vaches pendant la période d'hivernage.Au total, en 1972, la quantité d'ensilage réalisée s'est élevée à 2,5 millions de tonnes. Ramené à l'effectif laitier national, cela fait 3.000 kg/vache. L'objectif est de doubler cette consommation. S'il est atteint, le problème des protéines en Finlande sera pratiquement résolu par la production fourragère intérieure. 

Mots-clés : | | | | | | |
Importance and utilization of grass silage in Finland

The first efforts made in Finland in order to increase the production of proteins date from the nineteen-twenties. They rapidly resulted in the discovery of the A.I.V. method of silage-making by Professor VI RTAN EN. For the last ten years deep modifications in the methods of harvesting and storing forage have taken place, which among other things made it possible to use organic acids as additives instead of mineral acids, and also to lessen to a marked extent the necessary amount of additives. Thanks to this evolution, there has been a noteworthy improvement of the quality of silage and of the level of intake by stock. The methods presently in use are being described.An investigation carried out in 1972 on the making and utilization of silage in Finland shows that 34 % of dairy farms make ensilage (26 % in the group of farms with at least 5 cows, and 82 % in the group with 10 cows or more).The average amount of silage is 8,000 kg per cow. 90% of this amount are made up from grasses. This quantity covers 40 to 45 %  of the energy requirements, and 65 to 75 % of the protein requirements of the cows during Winter.The total quantity of silage made in 1972 amounted to 2.5 million tons. Relatively to the national dairy herd, this is equivalent to 3,000 tons per cow. The aim is to double this figure. If it is achieved, the problem of proteins in Finland will practically be solved by the sole inland forage production. 

Télécharger l'article

PDF - 248,14 ko