Numéro #102

15 juin 1985

L'étude des productions fourragères à l'I.T.C.F.

Ensilage de ray-grass anglais pour vaches laitières. A - Comparaison de deux chaînes de récolte B - Comparaison à l'ensilage de maïs

auteur : | co-auteur :

Dans l'Ouest de la France, les systèmes fourragers évoluent en laissant une place croissante aux graminées pérennes. Les ray-grass anglais tardifs, souples d'emploi, peuvent aussi bien s'ensiler que se pâturer. Dans quelle mesure peuvent-ils remplacer l'ensilage de maïs dans la ration hivernale ? Les remorques auto-chargeuses ne deviennent-elles pas alors plus rentables que les ensileuses à coupe fine ? Un essai I.T.C.F. a été mis en place pour répondre à ces questions.Si l'ensilage de brins longs à l'auto-chargeuse est moins coûteux en énergie, en main-d'œuvre et en puissance de traction, il semble en revanche plus sensible aux aléas climatiques (préfanage) et de toute façon incapable d'assurer une production laitière aussi élevée et régulière que l'ensilage en coupe fine avec conservateur acide, lui-même équivalent à l'ensilage de maïs. 

Mots-clés : | | | | | | |
Perennial ryegrass silage for dairy cows. A-Comparison of two harvesting chains. B- Comparison with maize silage

The evolution of the forage systems in Western France is towards a greater importance given to the perennial grasses. The late-heading perennial ryegrasses, with their flexibility of use, can be ensiled as well as grazed. To what extents can they replace maize silage for Winter feeding ? Don't the self-Ioading trailers become then more profitable than the fine - chopping silage harvesters? An I.T.C.F. trial was set up in order to answer these questions.Long-blade silage harvested with the self-loading trailers requires less energy, less labour, and less traction power, but seems to be more susceptible to the weather hazards (wilting) and in any case cannot achieve the high-yielding and regular milk production of short-blade silage conserved with an acid additive, itself equivalent to maize silage. 

Télécharger l'article

PDF - 815,01 ko