Numéro #33

15 mars 1968

L'information en matière de production fourragère

Le point de vue d'un spécialiste de la fertilisation

auteur :

Une enquête effectuée en 1967 a permis de recenser les différents obstacles et de rechercher les moyens de les surmonter.On a remarqué tout d'abord que la prairie naturelle et les cultures fourragères sont les dernières à évoluer et que la France est nettement en retard sur l'Angleterre et surtout la Hollande.Les obstacles à l'adoption du progrès, notamment en matière de fertilisation azotée, sont les suivants :1. - L'absence d'agriculteurs leaders dans les zones où la prairie domine ;2. - L'aspect global et social du progrès en matière fourragère :-global : les techniques sont liées entre elles et diffusent ensemble ;- social : l'intensité de l'adoption de nouvelles techniques dépend de certains seuils qualitatifs et quantitatifs des populations.
3. - La présence d'obstacles structuraux ; on note que :- plus le pourcentage de prairies est élevé sur une exploitation, moins celle-ci a tendance à utiliser les techniques modernes ;- le pourcentage d'utilisateurs de ces techniques augmente avec la taille des exploitations.4. - Les différentes objections présentées par l'agriculteur lui-même sont enfin analysées.La plupart de ces obstacles peuvent être surmontés mais il convient de bien choisir les méthodes de vulgarisation. La démonstration de techniques telles que celle du pâturage tournant jointe à une comptabilité simple portant sur la production de lait et de viande/ha semble avoir un réel pouvoir de vulgarisation. 

Mots-clés : | | | |
Point of view of the fertilization specialist

A survey held in 1967 revealed merry obstacles and showed which means had to be taken to overcome them.In the first place, natural grasslands and fodder crops were seen to be evolving after the other crops ; France is lagging behind the U.K., and still more behind the Netherlands.The obstacles to progress especially in the field of Nitrogen fertilization, are :1.-The absence of farmers acting as leaders in the areas were grasslands predominate ;2.-The global and social aspects of progress where forage is concerned :- global : as the techniques are linked to each other and circulate together ;- social, as the intensity of adoption of new techniques depends on certain qualitative and quantitative thresholds of the populations.3.-The structural hindrances; it can be observed that :- the higher the percentage of grasslands on a farm, the lesser the tendency to make use of modern techniques ;- the proportion of people using these techniques rises with the size of the farm.4.-The objections put forward by the farmers themselves are analyzed.Most obstacles may be overcome, but the extension methods should be adequately chosen. The demonstrations of techniques such as the rotational grazing, together with a simple accountancy bearing on the production of milk and meat per acre, seem to be readily extensible. 

Télécharger l'article

PDF - 543,65 ko