Numéro #179

07 septembre 2004

La biodiversité des prairies : un patrimoine - un rôle fonctionnel (2e partie)

Malentendus, incompréhensions et accords dans la gestion de la biodiversité

auteur : | co-auteur :

La biodiversité est devenue une norme positive pour l'action, ce qui modifie la problématique de la protection de la nature. Mais les différents acteurs n'en ont pas la même représentation, ce qui est souvent source de malentendus ou de blocages. Dans ce contexte, comment peut-on entrer dans une dynamique et aboutir à la construction de compromis ?
La biodiversité invite à des débats ouverts, à des controverses : elle est évaluable à différents niveaux d'organisation du vivant, et on juge des actions sur leurs conséquences mesurables et non sur des principes. Lorsque chacun prend au sérieux les aspirations et contraintes des autres acteurs, un compromis devient possible et des convergences peuvent être constatées. Quelques exemples concernant les espaces prairiaux et pastoraux montrent comment la diversité biologique s'est trouvée en discussion entre des gestionnaires de l'environnement et différentes catégories d'usagers, et comment malentendus, incompréhensions mais aussi convergences et compromis se construisent et évoluent. Les avantages et les difficultés qu'il y a à se placer sur le terrain de la biodiversité en matière de gestion et de préservation de la nature sont enfin présentés.

Mots-clés : | | |
Misgivings, misunderstandings and agreements regarding the management of biodiversity

Biodiversity has taken on a positive aspect in activities, so that the problems of the protection of nature have been deeply modified, with different aims and different approaches. Is a dynamic action under these circumstances possible, and can a compromise eventually be reached ?
Biodiversity leads to open debates and to controversies. This is due in the first place to different actors having different representations of it, which often leads to misunderstandings or to blocks. It is also due to the fact that biodiversity can be estimated at different levels of organization of life, and that an action favourable at the level of a population is not necessarily so at the level of a habitat or of an ecosystem complex. If each of the actors involved takes into consideration the aims and constraints of the others, a compromise becomes possible and convergences will appear. A few examples are given, taken from pastoral environments, showing how biological diversity was the object of discussion among environmentalists and various categories of users, and how misgivings and misunderstandings arose, but also how convergences and compromises were found and did evolve. Lastly, the advantages and difficulties are presented that appear when biodiversity enters the field of management and that of nature conservation.

Télécharger l'article

PDF - 94,14 ko