Numéro #179

07 septembre 2004

La biodiversité des prairies : un patrimoine - un rôle fonctionnel (2e partie)

Comment concilier production agricole et biodiversité ? Quelques éclairages sur la situation en Bretagne

auteur :

En Bretagne, les systèmes intensifs se sont développés, engendrant des difficultés vis-à-vis de l'environnement et de la biodiversité. Certains agriculteurs prennent en compte ces nouveaux enjeux et choisissent, parfois indépendamment d'aides publiques, des systèmes fourragers plus respectueux de l'environnement, et favorable à la biodiversité. Souvent le maïs est remplacé par des prairies ray-grass anglais – trèfle blanc pour l'alimentation des laitières ; pour les animaux aux besoins moins élevés, les prairies naturelles conviennent très bien et la tendance est aujourd'hui à leur maintien. Par ailleurs, deux exemples montrent que les dispositifs mis en place, en faveur de la qualité des eaux et de la maîtrise des coûts de production, contribuent de façon indirecte à augmenter la biodiversité.

Mots-clés : | | | | | |
How can we conciliate agricultural production and biodiversity ? A few insights on the situation in Brittany

There has been a considerable increase of intensive farming systems in Brittany, and this has led to difficulties regarding the preservation of the environment and of biodiversity. A number of farmers, conscious of these problems, have opted, sometimes independently of public subsidies, for other forage systems that respect in a better way the environment and favour biodiversity. Maize is often replaced by Perennial Ryegrass – White Clover pastures for the feeding of dairy cows ; where the animals' requirements are lower, natural grasslands are quite satisfactory, and the tendency nowadays is to keep them. Besides, two examples are mentioned, that show how the arrangements devised for controlling the quality of water and the costs of production have indirectly contributed to an increase of the biodiversity.

Télécharger l'article

PDF - 83,53 ko