Numéro #54

15 juin 1973

La croissance des exploitations d'élevage

Réflexions sur les contraintes de travail attachées aux troupeaux laitiers

auteur :

Avec les troupeaux de petite et moyenne importance, différentes solutions sont recherchées pour diminuer les contraintes (traite, vêlage, soins) dues à la production laitière.Les problèmes ont changé avec l'évolution des méthodes d'exploitation et les aspirations à d'autres conditions de vie ont apparu, notamment en ce qui concerne les temps de repos et celui nécessaire à la formation professionnelle. Pour satisfaire ces différentes aspirations dans l'ensemble des régions françaises, plusieurs solutions sont appliquées ou sont en cours d'élaboration. La solution extrême est la suppression des animaux laitiers dans l'exploitation. Mais divers moyens permettent de rendre compatibles la production laitière et l'amélioration du standard de vie des agriculteurs ou des salariés: le regroupement de plusieurs petits et moyens troupeaux dans un troupeau plus important (G.A.E.C.); l'organisation du travail dans l'atelier laitier avec l'utilisation d'un équipement adapté: les changements d'intervalles de traite et la suppression de la traite une fois par semaine.L'aspect économique et humain du remplacement total de l'éleveur pour la traite de son troupeau par les organisations de service (exemple : Unicolait, Sarrebourg) et le remplacement temporaire dans l'exploitation par d'autres éleveurs voisins, ou par un vacher voisin, sont étudiés. Plusieurs formes de structures relatives au dernier cas sont examinées, ainsi que les méthodes d'organisation pour assurer ce service de remplacement (exemples : E. D. E., C. D. J. A., F.D.S.E.A., etc...).L'auteur évoque la contrainte de travail attachée aux troupeaux laitiers en croissance. Les problèmes concernant la spécialisation, le travail en équipe, la répartition des responsabilités et de l'engagement des hommes concernés, ont été analysés. 

Mots-clés : | |
Télécharger l'article

PDF - 674,80 ko