Numéro #54

15 juin 1973

La croissance des exploitations d'élevage

Réflexions sur les élevages en croissance

auteur :

Dans cette étude de synthèse, l'auteur considère l'ensemble des problèmes que connaissent les exploitations en croissance. Il analyse les facteurs d'entraînement à la croissance avant de mettre en évidence ceux qui limitent cette dernière.Parmi les facteurs d'entraînement :1. L'intensification fourragère vient en tête, parce que chronologiquement et en importance elle est le premier de ces facteurs. Elle est le fruit d'une évolution des techniques de production et d'utilisation (pâturage rationné, ensilage, fenaison) basée sur une meilleure connaissance de la valeur alimentaire des fourrages.2. Dilemme de la spécialisation ou de la diversification, avec les problèmes de dimension, de seuil à partir duquel les investissements sont souhaitables et en deçà duquel il est prudent de s'en abstenir.3. L'équipement qui donne les moyens de la productivité.4. La rémunération du travail et les conditions spécifiques du travail, c'est-à-dire les astreintes sociales du travail pouvant conduire à la constitution d'équipes dans les exploitations d'élevage.Parmi les limites à la croissance, l'auteur analyse le problème du financement, puis celui des techniques qui peuvent changer radicalement en fonction de la croissance, les contraintes écologiques, qui constituent également une limite à la spécialisation et à la monoproduction. Enfin, il y a avant tout la question du temps. Pour les animaux comme pour les hommes, « il faut du temps» sans lequel il n'est pas d'adaptation, de maîtrise possible.L'auteur conclut en insistant une nouvelle fois sur ce qui est, à ses yeux, la clé de toute croissance : la mise en œuvre des solutions apportées aux problèmes fourragers et alimentaires. 

Mots-clés : | | | |
Télécharger l'article

PDF - 353,00 ko