Numéro #223

05 octobre 2015

La fertilité du sol dans les systèmes fourragers (1ère partie)

Evolution des fournitures d’azote et du stockage de l’azote et du carbone du sol dans les rotations fourragères maïs - blé de deux essais de longue durée

auteur : | co-auteurs :

Comment maintenir l'état de nutrition azotée des cultures à un niveau compatible avec les objectifs de production tout en limitant les impacts environnementaux des fertilisants azotés ? Dans l'ouest de la France, diverses pratiques d'implantation de couverts intermédiaires et/ou d'apports de fertilisants organiques se sont répandues. Il est important d'en évaluer les effets.L'impact pluriannuel de l'insertion de couverts intermédiaires de ray-grass d'Italie dans une rotation maïs - blé de l'ouest de la France a été évalué pendant 14 et 12 ans dans deuxessais (Kerlavic (29) et Bignan (56) avec ou sans apport de lisier). L'évolution de la production du maïs et du blé, des doses d'azote optimales, des dynamiques de minéralisation de l'azote organique du sol, et du stockage de C et de N organique dans le sol ont été étudiées. L'effet à long terme du couvert intermédiaire peut être positif dans certaines situations ; il est lié à son niveau de croissance et donc aux quantités de N absorbé puis restitué au sol. Les effets annuels sur la fourniture d'azote aux cultures suivantes sont variables et ne peuvent donc améliorer à court terme l'autonomie azotée des systèmes de culture.

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Changes in nitrogen availability and in carbon and nitrogen soil stores in a wheat-forage maize rotational system: results from two long-term experiments

Is there a way to provide crops with enough nitrogen (N) to meet production objectives while simultaneously limiting the environmental effects of N fertilisers? At sites in western France, we studied the multiyear impacts of using Italian ryegrass as a catch crop in a wheat-maize rotational system. A 14-year and a 12-year experiment were conducted; in the latter, the effects of a liquid-manure treatment were examined. We analysed changes in maize and wheat yields, optimal levels of added N, nitrogen mineralisation dynamics, and soil stores of organic C and N. In some cases, the catch crop had a positive long-term effect; the plant's relative impact depended on its level of growth and, therefore, the amount of N it absorbed and subsequently returned to the soil. Making N available to succeeding crops had variable annual effects; consequently, it may not be helpful in reducing the nitrogen dependence of crop systems over the short term.

Télécharger l'article

PDF - 428,42 ko