Numéro #181

31 mars 2005

La politique laitière : réformes et conséquences sur les systèmes fourragers

La politique laitière et son contexte

auteur :

De par sa nature, le lait nécessite une transformation rapide et limite les transports sur de longues distances. L'organisation de la filière est donc généralement très développée, et les politiques laitières nécessaires pour éviter de trop brutales fluctuations des prix.
La part des échanges internationaux de produits laitiers est réduite et limitée à quelques produits industriels (beurre, poudre de lait). Les produits frais sont transformés à proximité des lieux de consommation.
En raison d'une forte rigidité de la demande (essentiellement pour la consommation humaine), les politiques de régulation de la production sont indispensables. Après des politiques de régulation par le marché, d'abord via la demande (politique d'intervention notamment) puis par l'offre (quotas), qui ont montré leurs limites, la politique actuelle est plus tournée vers l'aide au producteur et prend en compte la multifonctionnalité de l'agriculture (aides directes, conditionnalité, découplage des aides…). Des questions demeurent, notamment sur la façon dont le prix du lait va être fixé et dont la production et la filière vont évoluer.

Mots-clés : | | | | |
The dairy policy and its context

By its very nature, milk must be transformed rapidly and cannot be transported over too long distances. Its processing chain is therefore generally much developed and concentrated. The share in international exchanges is reduced, limited to a few industrial products (butter, milk powder). The fresh products are transformed close to the places of consumption.
As the demand is very rigid (especially as regards human consumption), it is indispensable to have policies for the regulation of the production. These policies were in the beginning based on the market, first through the demand (intervention policy especially), then through the offer (quotas), but with limited results. Nowadays the trend is rather towards a direct subsidy to the producer, taking into account the multi-functionality of agriculture (direct subsidies, imposed conditions, disconnected subsidies, etc.). There still remain some questions, especially regarding the method for fixing the price of milk and the future evolution of the dairy production and processing.

Télécharger l'article

PDF - 25,46 ko