Numéro #181

31 mars 2005

La politique laitière : réformes et conséquences sur les systèmes fourragers

Production, échanges et politiques laitières aux niveaux mondial et européen : principales évolutions et perspectives

auteur :

La filière laitière française, riche et diversifiée, compte de nombreux atouts. Même si 90% du lait est consommé sur le marché intérieur communautaire, en croissance faible mais assez régulière, l'exportation sur les marchés mondiaux continue de jouer un rôle fondamental dans l'équilibre des marchés.
L'Union Européenne a depuis plusieurs années perdu sa place de leader sur les marchés mondiaux, au profit de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, mais reste un acteur majeur. Toutefois, elle ne peut profiter de la croissance de la demande mondiale qui est accaparée par le développement des productions locales et régionales, et par l'Océanie : les accords de l'OMC en 1995 ont bridé les exportations de l'UE (subventionnées en partie) et une suppression progressive des aides européennes à l'exportation est envisagée… La filière laitière française, en pleine évolution, devra sans doute s'adapter. La production laitière et la consommation de produits laitiers sont analysées à l'échelle de l'Europe et à l'échelle française.

Mots-clés : | | | |
Dairy production, exchanges and policies at the world level and at the European level. Main evolutions and prospects

French dairying, which is rich and diversified, has numerous assets. Although 95% of the milk produced is consumed within the European market, which grows slowly but rather steadily, there is exportation to the world markets, which keeps playing a fundamental role in the balance of these markets.
The European Union, for several years now, is no longer a leader on the world markets, a place taken by Australia and New Zealand, but it is still a major player. It can however take no advantage of the increased world demand, which is cornered by local and regional productions, and by Australasia. The WTO agreements of 1995 have checked the (partly subsidized) exportations of the European Union, and a progressive suppression of the European export subsidies is contemplated. The dairy sector, itself undergoing important changes, will surely have to adapt. The dairy production and consumption are analysed at the European and at the French levels.

Télécharger l'article

PDF - 81,69 ko