Numéro #58

15 juin 1974

La prairie permanente (1ère partie)

Intensification des prairies permanentes et production de viande

auteur : | co-auteur :

Le Centre départemental de Gestion des exploitations agricoles de l'Eure met en évidence depuis plusieurs années que la valorisation des herbages consacrés aux élèves bovins et à la production de viande est généralement médiocre. Cependant, de larges possibilités d'amélioration ont été mises en évidence par les chercheurs de l'I.N.R.A. à la station expérimentale du Pin-au-Haras (Orne). Afin d'établir des références locales, l'Etablissement de l'Elevage de l'Eure a mis en place, dès 1970, des expérimentations qui furent suivies de démonstrations chez des éleveurs. Les expérimentations permirent d'obtenir des productions animales oscillant, suivant les quatre années, entre 600 et 800 kg de gain de poids vif/ha (alors que les productions enregistrées dans les exploitations oscillent entre 400 et 500 kg/ha) grâce à une fertilisation raisonnée, un chargement adapté, et une division des herbages en 3 parcelles.Un calcul de marge brute a été réalisé pour différents systèmes de production (finition à l'auge, finition à l'herbe + complément et finition classique) ; les résultats soulignent l'intérêt d. la technique proposée. L'incidence de l'intensification des herbages sur le revenu de l'exploitation est envisagée. 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Intensification of permnanet grassland and meat production

The Center for Farm Management of the department Eure has shown for several years that grasslands used for young cattle and meat production are generally poorly valorized. However, large possibilities of improvement have been made clear by the research workers of the Experimental Station at Le Pin au Haras (Orne). In order to get local references, the « Etablissement de l'Elevage » of Eure has carried out experiments since 1970, which were followed by demonstrations on farms. In experimental trials, animal liveweight gains varied between 600 and 800 kg per hectare during the four years (while on farms the recorded results varied between 400 and 500 kg per hectare), thanks to a rational fertilization, an adapted stocking-rate, and the division of pastures into 3 paddocks.The grass income was calculated for various production systems (manger fattening, fattening on grass + complementation, and traditional fattening) ; the results underline the advantage of the proposed technique. The consequences of herbage intensification on the farm income are discussed. 

Télécharger l'article

PDF - 639,67 ko