Numéro #188

28 décembre 2006

La Révolution fourragère, 50 ans après. Contribution à l’histoire des idées

Influence de la composition floristique des prairies permanentes normandes sur les caractéristiques des laits crus dérivés

auteur : | co-auteurs :

Dans les prairies de montagne, il a été montré qu'il existait des relations entre la nature de la végétation prairiale et les caractéristiques des produits laitiers dérivés (comme les laits et les fromages). Qu'en est-il en prairies de plaine ? Pour répondre à cette question, une étude a été menée en prairies permanentes et temporaires de Basse Normandie situées dans les trois principaux bassins de production laitière de cette région : le Bessin, le Pays d'Auge et le Bocage Ornais. Cette étude montre qu'il existe des relations fortes entre la nature de la végétation prairiale et certaines caractéristiques des laits dérivés, évaluées par analyse sensorielle, olfactométrique ou chimique. Les prairies présentant une végétation diversifiée où sont présentes en particulier des plantes aromatiques consommées par les bovins, sont à l'origine de laits présentant des spécificités sur le plan de leur composition en acides gras et en terpènes. Certains de ces terpènes (molécules spécifiques du règne végétal) pourraient être spécifiques de ces prairies et pourraient servir de traceur de l'origine géographique des laits qui y sont produits. Par contre, cette étude ne met pas en évidence de lien entre diversité de la végétation prairiale et caractéristiques sensorielles des laits dérivés. Ce dernier résultat qui ne va pas dans le même sens que ce qui a été montré en zone de montagne, résulte vraisemblablement de la faible amplitude de variation en plaine des descripteurs utilisés et du fait que le lait est un produit difficile à déguster.

Mots-clés : | | | | | | | |
Influence of the floristic composition of permanent pastures in Normandy on the characteristics of products derived from raw milk

Various studies, particularly in upland regions, have shown the existence of a relationship between the botanical make-up of pastures and some characteristic features of milk-derived products such as cheeses. Is there some similar effect in lowland regions, e.g. in Normandy, on the quality of milk ?
The study made in Normandy shows the existence of close relationships between the type of pasture vegetation and certain characteristics of the products derived from the milk, as determined by organoleptic, olfactometric or chemical analyses. A diversified vegetation, particularly when certain aromatic plants are present, is linked to some characteristic features of the milk (composition of fatty acids and of terpenes). Some of the terpenes could be used as tracers of the geographical origin of the milk. This study did however not find any linkage between the diversity of the pasture vegetation and the organoleptic characteristics of the derived products, probably because of the small amplitude of variation of the describing factors used in the lowlands and also because of the difficulty of testing differences in a product such as milk.

Télécharger l'article

PDF - 394,23 ko