Numéro #64

15 décembre 1975

La sélection fourragère. Les variétés recommandées

Espoirs pour le maïs fourrage

auteur :

Différents résultats expérimentaux montrent l'importance de la partie non-grain du mais, tant pour la valeur alimentaire de l'ensilage de la plante entière que pour le rendement total en matière sèche. La proportion de grain n'est pas suffisante pour expliquer les variations de ces deux caractères sous l'influence des techniques culturales, de l'année, de la variété. Ceci ouvre des perspectives pour la sélection de variétés à vocation plus fourragère que les variétés actuelles.En ce qui concerne la valeur alimentaire, des progrès assez importants sont attendus par l'amélioration de la quantité consommée (10-15 %). Il est déjà possible d'introduire chez les meilleurs hybrides-grains actuels un gène qui, en diminuant la teneur en lignine, augmente à la fois la digestibilité et la quantité consommée. A long terme, il semble possible d'associer une amélioration du rendement en matière sèche et une amélioration de la qualité mesurée par la digestibilité et la quantité consommée de la matière organique. 

Mots-clés : | | | |
Promising ways for forage-maize

Several experimental results show that non-grain part of maize plant must be considered to explain the variation of the feeding value of the silage of the whole plant and the variation of the total dry matter yield. The ear content is not sufficient to explain these variations according to the management, the year, the variety. It appears that maximum improvement for forage production can only be achieved if specialised hybrids are developped.For the feeding value, expected progress will mainly result from the improvement of dry matter intake (10-15%). A gene which decreases the lignin content is known: it increases correlatively the digestibility and the dry matter intake, It can be introduced in the best actual grain hybrids. It seems possible to get simultaneous improvements in dry-matter yield and in feeding value evaluated by digestibility and intake of organic matter. 

Télécharger l'article

PDF - 301,25 ko