Numéro #238

25 juin 2019

Les bénéfices variés de l'élevage à l'herbe (1re partie)

Quels sont les avantages et risques du pâturage vis-à-vis de la santé des bovins ?

auteur : | co-auteurs :

Cette synthèse de la littérature montre que, de manière générale, le pâturage est bénéfique à la santé des bovins, en réduisant la fréquence des principales maladies à savoir des boiteries et affections des membres, des affections de la mamelle, des métrites, des troubles respiratoires, de certaines parasitoses cutanées (pulicose, gale, dermatophytose). Globalement, il diminue le risque de mortalité des bovins adultes. Mais à côté de cet effet favorable dominant, le pâturage présente cependant des risques spécifiques que l’éleveur doit apprendre à gérer : des parasitoses internes (voir article spécifique dans ce numéro), des infestations par les mouches et les tiques (avec des risques accrus de kérato-conjonctivite infectieuse, de maladies bactériennes (ehrlichiose, anaplasmose...), virales (fièvre catarrhale ovine, maladie de Schmallenberg), de protozooses (babésiose, theilériose…)) ; enfin, le pâturage de jeunes pousses d’herbe induit un risque pour la tétanie d’herbage, la météorisation spumeuse et les entérotoxémies

Bareille N., Haurat M., Delaby L., Michel L. & Guatteo R., 2019. Quels sont les avantages et risques du pâturage vis-à-vis de la santé des bovins ? Fourrages n°238, p. 125-131.

Mots-clés : | | | | |
What are the benefits and risks of grazing for cattle health?

In this literature review, we found that, in general, grazing improves cattle health and reduces cattle mortality. Grazing cattle were less likely to become infected with common livestock diseases: lameness and other foot/leg conditions; mastitis; metritis; respiratory problems; and certain cutaneous parasitoses (i.e., pulicosis, scabies, dermatophytosis). However, grazing can also increase certain health risks that farmers must learn to manage. These risks include endoparasitoses (caused by gastrointestinal strongyles); fly and tick infestations (which can increase the likelihood of infectious keratoconjunctivitis); bacterial diseases (e.g., ehrlichiosis, anaplasmosis); viral diseases (e.g., bluetongue disease, Schmallenberg disease); or protozoan diseases (e.g., babesiosis, theileriosis). Furthermore, cattle that graze on young grass plants are at increased risk for grass tetany, frothy bloat, and enterotoxemia.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.