Numéro #67

15 septembre 1976

Les systèmes de production fourragère et leur adaptation aux conditions de sécheresse

Systèmes fourragers en zone non irrigable du Midi pyrénéen

auteur :

Pour un climat aussi peu herbager que celui de la région toulousaine, où le troupeau laitier tient cependant une place très honorable, la sécheresse estivale, qui dure au minimum trois mois, est réellement le problème principal à résoudre si on veut améliorer la performance annuelle du troupeau... l'hiver étant plus court et moins problématique que dans d'autres régions.La seule solution qu'on rencontrait autrefois chez les bons éleveurs était constituée par le foin, distribué en quantités notables dès le mois de juin-juillet.L'apparition des sorghos fourragers vers 1962-1965 avait suscité de gros espoirs : ils ont cependant une production trop aléatoire en quantité et surtout en qualité (chute de valeur nutritive dès l'épiaison) pour constituer la solution unique. Ils ne peuvent constituer qu'un appoint, les pâtures de luzerne devant être largement utilisées en complément.Mais c'est surtout l'ensilage d'herbe qui semble constituer la vraie solution pour lutter contre la sécheresse, sa mise en œuvre pouvant se faire partout, en silos taupinières par exemple. Avec du sorgho et de la luzerne à pâturer en complément, on peut obtenir des régimes alliant souplesse, sécurité et très bon niveau de production.La solution la plus poussée d'un ensilage d'herbe devenant «plat unique pour l'été», avec suppression de toute pâture, est également envisageable mais suppose une très bonne qualité de l'ensilage et un très bon ajustement de la complémentation si on veut assurer un bon niveau de production. L'auteur, dans cet article, donne par ailleurs une méthode pour schématiser les systèmes fourragers destinés aux troupeaux laitiers. 

Mots-clés : | | | |
Forage systems in southern France (Toulouse region), where irrigation is impossible

The Toulouse Region has a climate not very favourable to herbage growth, but nevertheless there is a noteworthy dairy herd there; the reel problem is caused by the Summer drought which lasts for at least three months ; it has to be solved if the yearly performance of the herd is to be improved; Winter is short and there are less problems in that season than in other regions.The only solution that could formerly be seen with good farmers was hay feeding, in large amounts from June-July onwards.Great hopes were raised by the appearance of forage sorghums around 1962-1965 : but their production is hazardous, quantitatively end above ail qualitatively (decrease of the nutritive value from the heading stage onwards), so they cannot be the sole solution, but they can constitute a complement to Lucerne, which, as a grazed fodder, forms then a large part of the diet.The real solution against drought seems to be grass silage, as it can be made everywhere, for instance in pits. Together with sorghum, and grazed lucerne, it makes up then a number of diets which are flexible, sure, and very productive.The most intensive solution is given by grass silage as the sole constituent of the diet in Summer, without any grazing ; this is possible, but only if the silage is of excellent quality and the level of complementation is very well adjusted, if a good performance is to be achieved,A method is also presented in this paper, describing schematically the various forage systems for dairy herds. 

Télécharger l'article

PDF - 1,14 Mo