Numéro #144

15 décembre 1995

Les systèmes fourragers de l'Europe laitière : des évolutions et une diversité enrichissantes (2e partie)

La production laitière aux Pays-Bas face aux nouvelles contraintes d'environnement

auteur :

Malgré les modifications provoquées par l'introduction des quotas laitiers (diminution du nombre de laitières, sans baisse globale de la production laitière), le modèle laitier spécialisé intensif hollandais n'a pas été remis en cause. L'importation de concentrés est considérable (80% de la consommation) et provoque des surplus de minéraux (phosphate, nitrate) qui posent de sérieux problèmes d'environnement. Plusieurs systèmes de réglementation sont appliqués : limitation de la fertilisation organique en fonction des apports de phosphate, taxation sur le production de phosphate, et à moyen terme, limitation de l'excédent en N et P des bilans minéraux… Les systèmes fourragers sont basés sur la prairie permanente dans le nord du pays et sur le maïs et l'herbe dans le sud, où chargement et coûts sont supérieurs, mais la production laitière légèrement inférieure, de même que les marges. Le principal objectif de la recherche est de développer un système de production moins coûteux et moins polluant.

Mots-clés : | | | | | | | |
Dairying in the Netherlands and the new environmental constraints

In spite of the changes brought about the dairy quotas (fewer dairy cows, but with to overail decrease in the amount of milk produced), the specialized intensive Dutch dairying model has not been challenged. There is a considerable import of concentrates (80% of the total consumed), causing mineral excesses (phosphates, nitrates) which raise serious environmental problems. Various regulations are applied : limitation of organic dressings according to the phosphate supply, taxation of the phosphate production and, in the medium-long term, limitation of P and N surpluses in the mineral balances… Forage systems are based on permanent pastures in the North, and on maize and grass in the South, where the stocking rates and the costs are higher, but the milk production, and also the margins, slightly lower. The main goal of researchers is to develop a production system that would be both cheaper and less polluting.

Télécharger l'article

PDF - 517,75 ko