Numéro #177

07 mars 2004

Mesures agri-environnementales et prime à l'herbe : Réalités et perspectives

Bilan des MAE en lien avec les prairies : la prairie au cœur de l'action publique !

auteur : | co-auteur :

Depuis une dizaine d'année, les prairies sont concernées par la politique environnementale. Trois types de mesures se sont succédés. L'évaluation à mi-parcours du Programme de Développement Rural National permet de dégager quelques réflexions.

Actuellement, environ 5 millions ha de prairies sont contractualisés sur les 10 millions recensés sur le territoire national. La régression des prairies, constante depuis 1970, a pu être réduite. Les mesures successivement adoptées (PMSEE, CTE et PHAE) ont été des mesures nationales (PMSEE) ou départementales, à l'échelle de la parcelle ou de l'exploitation ; elles ont
évolué dans le sens d'une adaptation de plus en plus fine aux spécificités locales et de territoire, aboutissant à une extrême diversité de cahiers des charges. Mais si la prairie est l'objet central de ces mesures, elle est en fait bien peu prise en compte dans ses fonctionnalités propres. La vigilance sur les effets à long terme de ces mesures est indispensable. D'un point de vue
agronomique, elles tendent à conforter la spécialisation des sols, les plus difficiles à travailler étant consacrés à la prairie. Par ailleurs, le chargement annuel n'est plus pertinent quand il s'agit de gérer les dynamiques écologiques des prairies.

Mots-clés : | | |
Assessment of the Farm Environmental Measures concerning Grasslands. Pastures are at the centre of Public Actions

Grasslands have been concerned by environmental policies for
about ten years. Three types of measures were applied in succession. The National Rural Development Programme (PDRN), assessed here halfway, gives food for some thoughts.
There are presently some 5 million ha grasslands under contracts,
out of a total of 10 million recorded on the national territory. It has been possible to curb the decline in the total area of grasslands, uninterrupted since 1970. The measures adopted in succession, i.e. PMSEE (Prime au Maintien des Systèmes d'Elevage Extensifs = Premium for the maintenance of extensive livestock farming systems), CTE (Contrat Territorial d'Exploitation = Territorial Farm Contract), and PHAE (Prime Herbagère Agro-Environnementale = Farm environmental pasture premium)
were either nationwide (PMSEE), or valid for a département ;
they were applied at the field level or at the farm level. The trend was an ever finer adaptation to specific local or territorial conditions, leading to an extreme diversity of specifications. Grasslands constitute indeed the central object of these measures but their specific potential functions are
hardly taken into account. It is indispensable to keep a watchful eye on the long-term effects of these measures. From an agricultural point of view, they tend to bolster up the specialization of soils, the hardest to till being reserved for grassland. Moreover, the year-round stocking rate becomes immaterial as regards the management of the ecological
trends at work in grasslands.

Télécharger l'article

PDF - 129,08 ko