Numéro #167

08 septembre 2001

Nouveaux regards sur le pâturage (2e partie)

Allongement de la saison de pâturage pour les troupeaux allaitants

auteur : | co-auteurs :

L'agrandissement des exploitations, la réduction des coûts de production, l'utilisation des surfaces dans un objectif environnemental incitent à accroître la part du pâturage dans l'alimentation des troupeaux allaitants. L'allongement de la durée de pâturage, vers des périodes de moindre production fourragère, sur prairies ou sur parcours, participe à cet objectif.
L'allongement de la saison de pâturage suppose d'inscrire cette pratique dans un système de production et de tenir compte des potentialités du milieu. En production ovine ou bovine, une double saison de mises bas offre la possibilité de disposer d'animaux aux besoins contrastés et apporte de la souplesse dans l'ajustement des besoins alimentaires aux ressources fourragères. Le pâturage des prairies en hiver, jusqu'à des hauteurs relativement basses (2 cm avec des ovins), n'est pas préjudiciable à la production annuelle d'herbe et permet son étalement au printemps. En hiver, les ressources fourragères sont hétérogènes (matériel vert de valeur alimentaire élevée et matériel sénescent), hétérogénéité qui doit être prise en compte dans la conduite des troupeaux. Les performances animales dépendent des modes de conduite des animaux et de leur possibilité de tri.

Mots-clés : | | | | | | |
Extending the grazing season for suckling herds

Extending the grazing season implies that during some periods the production of the pastures or the rangelands will be lower ; this entails the adaptation of the herd management to the usable forage potentials and to integrate the practice in the production system while taking into account the possibilities of the environment. ln the case of cattle or sheep, having two calving/lambing seasons a year makes it possible to have animals with contrasting requirements and facilitates the adaptation of the feed requirements to the forage resources.
The winter period is very important on the farms in view of its length and of the work required. Grazing in winter, to heights of grass that are relatively low (down to 2 cm in the case of sheep) does not reduce the yearly amount of herbage and spreads the spring production. On stocked pastures, deteriorations of the top soil or of the sward are not observed, unless the stocking rates are maintained in winter above relatively large values, from 4 to 5 LU/ha. The available forage resources during this period are relatively heterogeneous (comprising both green material with a large feeding value and senescent material) ; this heterogeneity should be allowed for when managing the herd ; it gives a relative flexibility to the utilization of the resource. The animal performances depend on the way the herds are managed, according to whether or not the animals can sort out the herbage; the practices are adapted to the priority given to the aims (animal performances or land management).

Télécharger l'article

PDF - 553,98 ko