Numéro #103

15 septembre 1985

Numéro non thématique

Evolution, au cours de l'année, des teneurs en azote soluble du ray-grass d'Italie de printemps

auteur : | co-auteur :

Dans un essai conduit en 1983 à Quimper (Finistère), la production du ray-grass d'Italie de printemps non altematif est d'autant plus élevée que le semis est précoce. La fertilisation azotée semble plus efficace sur les premières pousses.La teneur en azote nitrique reste faible au printemps et en été ; elle ne dépasse 0,5 % qu'à l'automne. Cette teneur dépend beaucoup de la fertilisation azotée et décroit avec l'âge de la plante.
Les teneurs en azote organique soluble et azote insoluble augmentent avec la fertilisation azotée, mais pas systématiquement pour les niveaux élevés. Elles sont les plus fortes en fin de saison.Le rapport « N organique soluble / N total » est généralement compris entre 0,15 et 0,25, indépendamment de la fertilisation. Mais un brutal changement climatique peut le faire croître en fin d'année. 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Evolution during the year of soluble nitrogen contents of spring-sown italian ryegrass

ln a trial set up in 1983 in Quimper (Finistère, Brittanny), the yield of Spring-sown ltalian Ryegrass of a variety not giving heads in the sowing year is all the higher as the seeding has taken place at an earlier date. The efficiency of nitrogen dressings seems to be greater on the first growth cycles.The nitrate content remains low in Spring and in Summer, only in the Autumn does it get higher than 0.5 %. This content depends much on the nitrogen dressings, and decreases when the plants become older.The contents in soluble organic nitrogen and insoluble nitrogen increase with N fertilization, but not systematically so at the highest rates. They reach their highest values at the end of the growing season.The "soluble organic N / total N" ration generally lies between 0.15 and 0.25, independently of fertilization. But sudden weather changes may increase it towards the end of the year. 

Télécharger l'article

PDF - 512,59 ko