Numéro #101

15 mars 1985

Numéro non thématique

Météorologie et croissance printannière de la prairie permanente en Lorraine

auteur : | co-auteurs :

Aucun des modèles de croissance élaborés dans l'Ouest de la France n'a été testé sur les prairies permanentes du Nord-Est.Faute de relevés existants adaptés (avec fertilisation azotée non limitante), les auteurs ont traité les données printanières de l'I.N.R.A. de Mirecourt comme si les conditions nécessaires étaient remplies.Des années défavorables sont mises en évidence et leurs facteurs limitants progressivement identifiés en testant de nouveaux indices climatiques (déficit hydrique, températures hivernales et leur interaction avec la fertilisation azotée).Les résultats sont en accord avec la définition du potentiel climatique : les courbes de croissance obtenues sont des droites parallèles, enveloppes supérieures de toutes les données disponibles et dont les pentes sont satisfaisantes. Deux modèles équivalents sont obtenus, fonctions des sommes de températures ou des E.T.R.cumuIées.Quelques remarques techniques sont pr0posées : en condition de pâturage, la production est au mieux égale à la moitié du potentiel défini par le modèle ...Une étude complémentaire approfondie est indispensable pour proposer des modèles régionaux et déterminerr les quantités effectivement récoItabIes dans chaque situation.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Weather data and spring growth of the permanent pastures in Lorraine

None of the growth models set up for Western France has been tested on the permanent pastures of the North-Eastern part of the country.As there are no adapted surveys available (with non-limiting nitrogen supply), the authors treated the Spring data of the INRA estate at Mirecourt as if the necessary conditions had been met.The unfavourable character of some years is made evident and their limiting climatic factors are progressively identified by testing new c1imatic indices (water deficit, Winter temperatures, and their interactions with nitrogen fertilization).The results agree with the definition of the climatic potential : the growth curves are parallel straight lines, enveloping from above ail available data, and their slopes are satisfactory. Two equivalent models are obtained, expressed in terms of the sums of temperatures or of the cumulated relative evapotranspirations.A few technical remarks are put forward : under grazing conditions, the production is at best half the potential as defined by the model...A thorough complementary study is necessary if one wishes to set up regional models and to determine the amounts of herbage really available in each situation. 

Télécharger l'article

PDF - 1,12 Mo