Numéro #99

15 septembre 1984

Numéro non thématique

Récupération par l'herbe du potassium d'un pissat de bovins

auteur :

L'effet d'un pissat de bovins (dans un rayon de 2 m) a été étudié à la station d'Aspach.Le pissat affecte la pousse et la qualité (teneurs en N, K et CI) de l'herbe jusqu'à 50-70 cm du lieu d'impact.Les quantités de potassium exportées par l'herbe sont d'autant plus importantes que l'on se rapproche du centre du pissat mais il est impossible d'identifier l'origine du potassium prélevé par la plante (sol ou urine). La « récupération apparente » du potassium atteint la première année 35 % de l'apport lorsque celui-ci est réalisé au printemps et 54 % sur cinq ans. En cas d'apport automnal, la récupération n'atteint que 27 %, cumulée sur 3 ans. 

Mots-clés : | |
Recovery by grass of potassium from a cattle urine patch

The effect of a cattle urine patch (within a 2 m radius) was investigated at the Experimental Station at Aspach.The urine has an effect on the growth and the quality (N, K, and CI contents). of the grass up to a distance of 50 to 70 cm of the place of the drop.The amounts of potassium removed by grass increase towards the centre of the patch, but the origin of the potassium taken up by the plants cannot be identified (whether from the soil or from theurine). The  "apparent recovery" of potassium is 35 % after one year when the application took place in Spring, and 54 % over five years. In the case of an Autumn application, the cumulated recovery over three years amounts to only 27 %. 

Télécharger l'article

PDF - 354,52 ko