Numéro #92

15 décembre 1982

Numéro non thématique

Phénologie de quelques espèces des pelouses subalpines et alpines du Briançonnais

auteur : | co-auteurs :

La connaissance de la phénologie des espèces des milieux alpins est d'un intérêt certain pour mieux gérer leurs ressources fourragères. Les travaux présentés ici s'inscrivent dans un ensemble de recherches conduites par l'INERM sur ce thème.Un premier ensemble de résultats est présenté, concernant 50 espèces fourragères et non fourragères, sur la base de données recueillies sur l'alpage de la Tête-Noire du Galibier (05) et traitées selon la méthode des sommes de degrés-jours.Huit stades phénoIogiques ont été retenus pour les graminées et les cypéracées, neuf pour les autres espèces. Ces espèces ont fait l'objet d'observations en quarante et un «  lieux-années », étagés de 2 000 à 2 550 m d'altitude: deux stations météo étaient disposées à ces altitudes limites et le déneigement a été suivi en chacune des stations. Les résultats portent d'une part, sur les sommes de degrés-jours nécessaires à chaque espèce pour atteindre chaque stade phénologique, d'autre part sur la classifk;ation des espèces selon leur précocité relative. 

Mots-clés : | | | | |
Phenologie of a few species of the sub-alpine and alpine grassland swards in the region of Briançon

The knowledge of the phenologie of the alpine species is assuredly important for a batter management of the forage resources of that environment. The studies presented here are part of a general series of research works made by INERM on this subject.A first group of results is given, which covers 50 species, forage species or not : they are based on data collected on the alpine grazing of Tête- Noire du Galibier (Hautes-Alpes), and they are treated by the method of sums of temperature degrees days.Eight phenological stages were retained for the grasses and the sedges, and nine for the other species. These species were observed in fourty-one "Iocations-years", at altitudes ranging from 2000 to 2550 m : two weather posts were located at the two limiting altitudes and the thawing of the snow was recorded in each of them. The results pertain to the necessary sums of degrees-days for any species to reach every phenological stage, and also to the classification of the species according to their relative earliness. 

Télécharger l'article

PDF - 760,14 ko