Numéro #92

15 décembre 1982

Numéro non thématique

Analyse de la croissance d'une prairie naturelle normande au printemps. II-La dynamique d'absorption de l'azote et son efficience

auteur : | co-auteurs :

Après avoir étudié, dans un premier article, la production d'une prairie naturelle du Pin-au-Haras et en avoir modélisé la croissance, l'auteur présente ici la dynamique de l'absorptIon d'azote au cours de la croissance printanière.Il existe une relation étroite entre croissance et absorption d'azote à l'échelle du peuplement prairial. En effet, le tracé de la courbe de l'azote absorbé en fonction du temps correspond assez précisément à celui des courbes de croissance. La pente de la courbe d'absorption d'azote varie avec le niveau de fertilisation.La contribution de l'azote du sol est assez élevée (72 % du potentiel de croissance observé avec la dose N100) et limite l'efficience de l'azote apporté.Il est possible de modéliser la courbe de l'azote exporté : lorsque l'azote n'est pas limitant, le comportement de la prairie dépend essentiellement du climat thermique de l'hiver et de la fin du printemps, comme c'est également le cas pour la croissance. 

Mots-clés : | | | | | |
Growth analysis of a permanent pasture in Normandy, in Spring. II-The dynamics and efficiency of nitrogen absorption

A first paper by the author on the production of permanent pasture in Le Pin-au-Haras and the modelization of its growth is now followed by one on the dynamics of nitrogen absorption during Spring growth.There exists a narrow relationship between growth and nitrogen absorption at the level of the pasture sward. The shape of the curve of nitrogen absorption corresponds very precisely with that of the growth curves. Its slope varies with the level of fertilization.The contribution of the soil nitrogen is rather high (72 % of the growth potential observed with an application of 100 kg/ha N) and limits the efficiency of applied mineral nitrogen.It is possible to build a model for the removal of nitrogen : when this element is not a limiting factor, the behavior of the sward depends mainly on the Winter and late Spring temperatures, as is also the case with growth. 

Télécharger l'article

PDF - 419,94 ko