Numéro #78

15 juin 1979

Numéro non thématique

Une approche des facteurs déterminant les systèmes de production de viande bovine en liaison avec le territoire. Eléments pour une géo-zootechnie

auteur : | co-auteur :

On dispose de nombreuses données statistiques concernant la répartition des productions bovines dans la C.E.E. mais les conditions de production sont en fait très diverses et on connaît très mal la répartition spatiale des systèmes de productions et leur diversité de fonctionnement. Pourtant cette connaissance est indispensable pour comprendre et prévoir la localisation et l'évolution de la production de viande bovine. Sur l'exemple français, on présente une répartition spatiale grossière des productions bovines en indiquant les traits principaux des conditions de productions (facteurs écologiques, structurels, historiques...). Ce zonage très sommaire s'efforce de traduire à la fois la physionomie actuelle et les grandes tendances d'évolution de la production bovine. Pour chacun des types de zones considérées (zone de plaines labourables à exploitations agricoles plutôt grandes ; zone de montagne ; zone intermédiaire de plaines et de coteaux à exploitations agricoles plutôt petites), on met en évidence les principaux
facteurs déterminant le choix et le fonctionnement des systèmes de production de viande bovine en liaison avec le territoire. Parmi les conséquences qui découlent de ces observations, on souligne d'abord la nécessité de redéfinir la notion de potentialités (qui notamment ne peuvent s'évaluer indépendamment de ceux qui sont à même de les mettre en œuvre ni des pratiques productives qui sollicitent les ressources) ; on met un accent particulier sur le problème du choix d'échelles d'analyse (échelles d'espace : niveau macro-régional, niveau fondamental de l'exploitation agricole, niveau intermédiaire du terroir : échelles de temps) : on soulève le problème des différences de sensibilité des divers types de zones aux incitations d'ordre économique et on identifie un certain nombre de lacunes de connaissances qu'il apparaît prioritaire de combler pour parvenir à construire une sorte de physiologie de l'occupation agricole de l'espace.

Mots-clés : | | | | | |
An approach to the factors which determine the beef production systems in relation to the land

There are many statistical data available on the distribution of beef production in the E.E.C., but the production conditions are quite different and the spatial distribution of the production systems and the various ways in which they work are very imperfectly known. And this knowledge is indispensable in order to understand and to predict the distribution and evolution of beef production. A rough spatial distribution in France is given as an illustration, with the main characteristics of the production conditions (ecological, structural, historical conditions, etc…). This very sketchy regional division aims at rendering both the present state and the major evolutive tendencies of the cattle production. In each major division under consideration (zone of arable lands with rather large farms, mountain zone, intermediate zone of lowlands and hill-lands with rather small farms), the main factors are pointed out which determine the choice
and working of the beef production systems in relation to the land. Among the consequences of these observations, the necessity is emphasized of giving a new definition of the notion of potentialities (which cannot be assessed independently of those who are going to use them nor of the production practices drawing from the resources) : special emphasis is laid on the problem of selecting the scales of analyses (spatial scales : level of the larger region, fundamental level of the individual farm, intermediate level of the small region ; temporal scales) : the problem is raised of the different sensitivities of the various types of zones to economic spurs, and a number of gaps in the knowledge are shown, which it seems to be of prime importance to fill, if a kind of physiology of the agricultural occupation of space is to be built up.

Télécharger l'article

PDF - 1,56 Mo