Numéro #75

15 septembre 1978

Numéro non thématique

Les restitutions du bétail au pâturage et leurs effets (1ère partie)

auteur :

La présente revue bibliographique, portant sur plus de 90 titres d'auteurs français et anglo-saxons principalement, a été réalisée pour préciser les conséquences du système de pâturage sur l'état de la prairie, son évolution et sa productivité.
Dans cette première partie, sont étudiées les caractéristiques générales des restitutions au pâturage, leur répartition et leur décomposition.
La fréquence journalière des émissions est l'un des paramètres de la densité de répartition des fèces et pissats sur l'étendue du pâturage. Les quantités excrétées sont sujettes à de fortes variations; il existe une forte corrélation entre la qualité d'aliments ingérés et la quantité de matières fécales. Pour un aliment donné, la composition des fèces peut être considérée comme constante, tandis que celle des urines sera plus largement sensible aux besoins de production de l'animal.
Les fèces sont essentiellement constituées d'eau, de résidus de fourrage non digérés, de produits endogènes, de micro-organismes et des produits de leur métabolisme. L'urine, moins complexe, est encore plus sujette à variations. Les quantités retournées au sol sont sous la
dépendance de facteurs plus ou moins contrôlables (climat, nature du sol, espèces végétales, méthodes de fertilisation et de pâturage). La distribution des fèces et de l'urine suit une progression hasardeuse, mais le hasard est contrarié par certaines habitudes grégaires ou l'attraction de lieux préférentiels pour les animaux. Des lois de répartition ont pu être établies selon la densité du chargement.
Les fèces, au sol, deviennent le siège d'agressions physiques ou biologiques qui tendent à les faire disparaître de la surface. Les multiples auteurs de cette dégradation sont décrits. L'effet des fèces sur le sol se fait sentir par des améliorations chimiques et physiques du sol. L'hydrolyse de l'urée dépend étroitement des conditions régnant dans le sol (température, humidité), et les pertes par lessivage en certains éléments (potasse en particulier) dépendent de la nature des sols.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Excreta returns by grazing livestock and their effects

The present review of more then 90 papers, mainly by French end Anglo-American authors, was made with the aim of ascertaining the consequences of the grazing system on the state, the evolution, end the productivity of pastures.
In the first part, are studied the general features of the returns of excrete to the grazed pastures, their distribution, end their decay.
The daily frequency of excretions is one of the parameters determining the distribution density of faeces and urine patches on the grazed areas, The amounts excreted may very very much ; there is a strong correlation between the amounts of feeds ingested end the amount of faeces. For a given kind of feed, the composition of the faeces may be considered as constant, while that of urine varies much more according to the animals production requirements.
The faeces are mainly constituted by water, undigested forage residues, endogenous substences, micro-organisms end there metabolic products.
Urine, which is Jess complex, is even more variable. The amounts returned to the soil depend on factors which can be more or less controlled (climate, nature of the soil, plant species, methods of manuring and of managing the pastures). The distribution of faeces and urine is more or less at random, but may be biased by gregarious habits end the attractiveness to the animals of certain preferential spots. It has been possible to set up laws of the distribution of excrete according to stocking density.
The faeces on the soil are attacked by physical or biological agents, and under their influence they tend to disappear from the surface. The numerous agents responsible for this decay are described. The effects of the faeces on the soil are rnarked by chemical end physical improvements. The hydrolysis of urea depends closely on the conditions prevailing in the soil (temperature, degree of moisture), and the losses in certain elements (potash particularly) depend on the nature of the soils.

Télécharger l'article

PDF - 1,16 Mo