Numéro #73

15 mars 1978

Numéro non thématique

Quelques aspects de la valeur d'utilisation des ray-grass hybrides

auteur :

A partir de résultats obtenus dans différentes stations expérimentales de l'I.N.R.A. (Bretagne, Normandie, région parisienne, Poitou), l'auteur rappelle les principales caractéristiques de croissance et de développement des ray-grass et dégage l'intérêt relatif des deux variétés de raygrass hybride inscrites au catalogue français ( Io et Sabrina). D'une façon générale ces ray-grass hybrides, plus proches du parent italien, offrent certains avantages par rapport aux ray-grass d'Italie. En particulier la variété Sabrina, moins vite attaquée par les rouilles, peut assurer une production non négligeable en troisième année de culture : sa production printanière légèrement décalée par rapport à celle des ray-grass d'Italie facilite l'organisation du chantier d'ensilage malgré sa moins bonne souplesse d'utilisation au printemps et sa plus faible teneur en matière sèche comparativement à la variété Io et aux ray-grass d'Italie diploïdes. Les travaux de sélection en cours laissent espérer des progrès encore plus nets, en particulier en ce qui concerne la pérennité. 

Mots-clés : | | | | |
Some aspects of the forage value of hybrid rye-grass

The author uses the results from various experimental stations of I.N.R.A. (in 8rittany, Normandy, the Paris Region, Poitou) to state the main features of the growth and development of rye-grasses, and points out the relative advantages of the two hybrid rye-grass cultivars registered on the French recommended list (Io and Sabrina). Generally speaking, these varieties are closer to their Italian parent, but are more advantageous in certain respects than Italian ryegrass. Sabrina particularly, which is less rapidly attacked by rusts, may yield an appreciable amount of herbage in its third year; its Spring production takes place at a somewhat earlier date than that of Italian rye-grass cultivars, so that silage making may be organized with greater ease, in spite of the DM content of Sabrina being lower than that of Io and of the diploid Italians. The breeding work now in progress give hopes of still more decisive advances, particularly as regards persistency. 

Télécharger l'article

PDF - 412,81 ko