Numéro #73

15 mars 1978

Numéro non thématique

Etude des techniques culturales appliquées à la luzerne fourrage dans la vallée du Rhône

auteur :

L'expérience présentée a été réalisée sur une luzerne qui s'intègre dans un assolement où elle occupe trois des six années de cultures implantées pour restaurer la fertilité du sol entre deux plantations successives de pêchers. Elle a pour objet de déterminer les meilleures techniques culturales à appliquer à cette luzernière : niveau d'irrigation et désherbage.Les résultats montrent que pour obtenir le rendement optimum en matière sèche, il est nécessaire et suffisant d'irriguer à 60 % de l'E.T.P.-P., dans les conditions de l'expérimentation, c'est-à-dire d'apporter 100 à 200 mm d'eau, selon les années, répartis en juillet et août. Le désherbage a eu peu d'influence sur le rendement en matière sèche des trois années d'expérimentation, mais en aurait eu sur la qualité du fourrage produit et sur la pérennité de la luzernière. 

Mots-clés : | | |
Study of cultivation techniques applied to lucerne grown for forage in the Rhone valley

This experiment was carried out on a lucerne crop well integrated in a rotation, where it lasts for the restoration of soil fertility between two successive peach-tree plantings. The aim is to determine the best cultivation techniques to apply to this lucerne crop : irrigation level and weed eradication.The results show that in order to get the best DM yield, it is necessary and sufficient to irrigate to 60 % of the potential evapotranspiration level under the conditions of the trial, i.e. to apply 100 to 200 mm water according to the years, to be distributed over the July/August period. Weed killing had little effect on the dry matter yield during the three years of the trial, but seems to have affected the quality of the herbage produced and the persistency of the lucerne crop. 

Télécharger l'article

PDF - 331,42 ko