Numéro #204

15 décembre 2010

Numéro non thématique

Valeur agronomique de prairies de ray-grass anglais composées de une ou plusieurs variétés

auteur : | co-auteurs :

L'augmentation de la diversité génétique améliore-t-elle la valeur agronomique des prairies de graminées ? Cette hypothèse est souvent évoquée pour justifier le semis de mélanges de variétés, notamment avec le ray-grass anglais. Mais l'intérêt d'une telle pratique pour la production fourragère est très peu documenté. Un dispositif expérimental en microparcelles (à l'INRA de Lusignan) apporte aujourd'hui quelques éléments de réponse.La valeur agronomique de mélanges de 2 ou 3 variétés de ray-grass anglais est comparée à la valeur agronomique des variétés (en culture pure) qui les composent. La production annuelle des mélanges de variétés de même précocité n'est jamais supérieure ni de meilleure qualité que celle de la variété la plus productive. Dans le cas des mélanges de variétés de précocités différentes, la production fourragère annuelle est "tamponnée" (c.a.d. intermédiaire entre celles des variétés le plus et le moins productives du mélange) et le fourrage de meilleure qualité ; une meilleure stabilité au cours des années de la production et de sa qualité n'a pas pu être montrée. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Agricultural values of Perennial Ryegrass pastures constituted by one ore several cultivars

Mono-specific grass pastures are sometimes sown with mixtures of several cultivars, especially as regards Perennial Ryegrass. There is however very little information available on the advantages of this practice. In a trial with micro-plots (at Lusignan, INRA research station), the agricultural value of mixtures of 2 or 3 Perennial Ryegrass cultivars was compared to that of these same cultivars grown alone. The yearly yields of the mixtures of cultivars of the same earliness never exceeded those of the highest-yielding cultivar, nor was their quality any better. When cultivars of different earliness were mixed, the yearly forage production was 'buffered' (i.e. intermediate between the highest-yielding and the lowest-yielding cultivars of the mixtures), and the forage was of a better quality; a better stability of the production along the years could however not be established. 

Télécharger l'article

PDF - 345,97 ko