Numéro #53

15 mars 1973

Numéro non thématique

Evolution de la flore et du rendement d'une prairie permanente durant quinze années d'exploitation. Essai de fumure azotée sur prairie naturelle

auteur : | co-auteur :

Le bilan obtenu après application sur une prairie permanente d'une forte fumure pendant quinze années d'essai est très encourageant. Il n'existe pas à l'heure actuelle de productions végétales ayant autant de possibilités d'intensification que la prairie permanente en région humide.Il faut admettre qu'un végétal sectionné cinq fois en cours de saison a besoin d'être très correctement alimenté pour pouvoir produire. L'évolution de la flore des prairies est rapide lorsque le mode d'exploitation (chargement d'animaux en particulier) et la fumure sont modifiés et très vite un certain équilibre apparaît.Pour obtenir une modification intéressante de la flore et des rendements des prairies, il faut utiliser des fumures importantes. Si les fumures azotées sont modestes, leur effet bénéfique est contrebalancé par leur effet négatif sur les légumineuses.L'intérêt de l'exploitant désirant intensifier la production de ses prairies permanentes est d'apporter une forte fumure sur les prairies dont la flore n'est pas trop dégradée (le seuil de 10 % de ray-grass en fréquence relative semble suffisant). 

Mots-clés : | | | | | | | |
Evolution of the flora and of the yield of a permanent pasture during 15 years of management

There is a very encouraging balance alter fifteen years of large fertilizer dressings on a permanent pasture. There are no plant productions at the present moment with possibilities as great as those of permanent grasslands, for intensification, in humid regions.Il should be realized that a plant cut five times during the season requires to be fed suitably in order to be able to produce. The botanical evolution of grasslands is rapid when the management system (particularly the stocking density) or the fertilization change, and very soon a certain balance sets in.In order to arrive at an interesting change in the botanical composition, with good yields, large fertilizer dressings are necessary. If the Nitrogen dressings are small, their beneficial effect will be offset by their negative action on the legumes.1 n the farmer wishes to intensify the production of his grasslands, he should give large dressings on the pastures where the botanical composition is still adequate (the threshold of 10 % for the relative amount of ryegrass seems to be sufficient). 

Télécharger l'article

PDF - 659,84 ko