Numéro #44

15 décembre 1970

Numéro non thématique

Des systèmes de production possibles dans la région des Monts d'Auvergne

auteur :

La région des Monts d'Auvergne est caractérisée par son sol volcanique, par la présence de vastes plateaux dont l'altitude moyenne dépasse 1.000 m et par son climat à tendance océanique. Si la structure agraire y est meilleure que dans les autres secteurs du Massif Central, le nombre d'exploitations de surface inférieure à 50 ha y est néanmoins prédominant.Les études entreprises depuis quelques années par divers organismes de recherche et d'expérimentation sur les potentialités zootechniques et végétales permettent d'esquisser certains systèmes de production qui devraient assurer aux exploitants locaux un revenu correct, même s'ils ne peuvent agrandir leur entreprise de façon importante : production laitière à partir d'animaux productifs et de ressources végétales de bonne valeur alimentaire, production de viande bovine basée sur les qualités des races autochtones et sur l'intensification de la production végétale, système mixte lait et viande dans des exploitations d'assez grande dimension, production de viande bovine sans intensification dans de grandes unités.
Ceci permet de faire ressortir les données expérimentales prioritaires que les techniciens régionaux doivent fournir aux économistes pour que la construction de «modèles» économiques soit possible. Des études plus ou moins «synthétiques» doivent être en particulier envisagées, en vraie grandeur, afin de mettre en évidence les interférences qui se manifestent entre les différents éléments d'un système de production et de fournir des données sur le coût d'une technique déterminée. 

Mots-clés : | | | | |
Possible production systems in the Auvergne hill-lands

The Auvergne hill-lands are marked by volcanic soils, the existence of large table-lands with an average altitude above 1 000 m, and a climate with an oceanic tendency. If the structure of agricultural holdings is better than in the other parts of the Massif Central, there are none the less many of them with an area less than 50 ha.The investigations carried on for several years by various organizations dealing with research and experimentation on livestock and plant potentialities show that certain production systems may be outlined, that should secure a proper income for local farmers, even if they are unable to increase their lends to any large extent : dairy production from high-yielding animals, and from plant resources with a good feeding value, beef production based on the qualities of indigenous breeds and on intensive plant production, meat and dairy mixed systems on rather large units, beef production without intensification on the large units.
This emphasizes the priority of experimental data to be gathered by regional technicians for the economists, in order to make possible the building of economic "models". More or less «synthetic» studies have to be considered, on a true scale, so that interferences may be displayed that exist between the various elements of a production system and that data may be supplied on the cost of a given technique. 

Télécharger l'article

PDF - 710,13 ko