Numéro #37

15 septembre 1969

Numéro non thématique

Deux années d'étude sur les moyens de lutte contre la cuscute dans le Sud-Est

auteur : | co-auteur :

L'extension des ravages occasionnés par la cuscute a incité à entreprendre une étude du problème.Les époques de traitement ont été comparées en fonction du stade végétatif de la Luzerne, soit préventivement, soit curativement : trois époques pour l'année du semis, quatre l'année suivante.En général, pour chaque type de traitement, différentes doses des produits ayant donné les meilleurs résultats en 1967 ont été comparées en 1968.Les semis ont été réalisés avec de la Luzerne cuscutée dans deux parcelles de 48 m2 encadrant une parcelle témoin de 24 m2 pour chaque essai. On a observé, suivant le stade de développement de la cuscute: le nombre de filaments, le nombre et l'importance des taches, enfin le pourcentage de couverture du sol.
Les essais ont eu lieu au Lycée Agricole de Gap, à Neffes et à Gotheron (en 1968). 1968 a été une année pluvieuse et favorable au développement de la cuscute, par opposition à 1967.Dans tous les cas, le Chlorthal, à partir de 6 kg/ha a donné les meilleurs résultats. Il est malheureusement coûteux. On pense à l'associer au Diquat en post-levée.Le Chlorpropham (supérieur au Diquat et aux colorants nitrés) a une action temporaire mais est d'autant plus toxique vis-à-vis de la Luzerne que celle-ci a une végétation plus développée.Les producteurs ont maintenant un moyen de lutte contre la cuscute efficace et surtout non toxique pour la Luzerne. 

Mots-clés : | | | |
Two years of investigation on the means of action against dodder in south-eastern France

The extension of ravages caused by Dodder called for an investigation of this problem.The periods of treatment have been compared, relatively to the vegetative stage of Lucerne, either preventively or curatively : there were 3 periods in the sowing year, and 4 in the following.Generally, for each type of treatment, various rates of the products having given the best results in 1967, were compared in 1968.Lucerne, infested with Dodder, was sown on two plots of 48 m2 each, flanking a control of 24 m2 in each experiment. According to the stage of development of Dodder, the following data were gathered : number of threads number and magnitude of spots, and lastly percentage of ground cover.
The experiments were carried out at the "Lycée Aqricole de Gap", at Neffes and Gotheron (in 1968). 1968 was a rainy year, favourable to the development of Dodder, contrarily to 1967.In all cases did Chlorthal, from 6 kg/he onwards, give the best results. It is unfortunately expensive. It is thought that it should be associated with Diquat after emergence.The effect of Chlorpropham (superior to Diquet and to nitrate dyes) is temporary but is the more toxic against Lucerne as the latter is more developed.The growers have now a product at their disposal which is efficient against Dodder, and also, above all, not toxic to Lucerne. 

Télécharger l'article

PDF - 633,90 ko