Numéro #37

15 septembre 1969

Numéro non thématique

Composition minérale des diverses espèces botaniques d'une prairie permanente

auteur : | co-auteur :

Une prairie permanente d'altitude, située dans le Cantal, près de Salers, a été étudiée parallèlement par le C.E.P.E. (C.N.R.S.) de Montpellier quant à la composition floristique de la prairie et par le Laboratoire de Recherches sur les Plantes Fourragères (I.N.R.A.) de Rouen quant à la composition minérale des différents groupes d'espèces de la prairie.Les plantes ont été réparties en sept catégories :Graminées bonnes, moyennes et médiocres ;Légumineuses ;Diverses fourragères ; Diverses non fourragères ;Refus.Les analyses minérales, faites sur 106 échantillons prélevés au cours de la deuxième quinzaine de juin 1965, concernent les éléments suivants: N, P, K, Ca, Mg. Na, Mn et Cu.A partir des résultats obtenus, les auteurs ont calculé les deux rapports physiologiques suivants :K----        exprimé en milliéquivalents : ceCa + Mgrapport est nettement plus élevé pour les graminées que pour les légumineuses. Celles-ci sont, en effet, moins riches en K et plus riches en Ca et Mg. Ca---- calculé a, partir des résultats exprimés en % de M.S.
  P
Les zootechniciens n'attachent pas tous, en fait, le même intérêt à ce rapport. Dans le cas de la prairie considérée, il est de l'ordre de 4 pour les graminées, de 9 pour les légumineuses.D'une manière générale, les analyses ont montré que les valeurs minérales différaient sensiblement d'un groupe de plantes à l'autre. Les plantes diverses semblent avoir la composition minérale plus riche, tandis que les graminées, qui représentent 63 % de la masse de fourrage, ont des teneurs assez faibles notamment en P, Ca et Cu. 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Mineral composition of various botanical species from a permanent grassland sward

A permanent grassland sward, located in the Cantal highlands near Salers, was studied at the same time by C.E.P.E. (Scientific Research, Montpellier) for its botanical composition and by the Laboratory for Investigations on Herbage Plants (Agricultural Research, Rouen) for the mineral composition of the various groups of species.The plants were classified into 7 groups : Grasses, good, medium, and poor Legumes ;Others, with forage value ;Others, without forage value ; Waste plants.Mineral analyses were carried out on 106 samples taken during the latter half of June 1965, and concerned the following elements :N, P, K. Ce, Mg, Ne, Mn, Cu.From the results, the authors could calculate the following two physiological ratios :K---- expressed as milliequivalents ; thisCa + Mgratio is much higher with Grasses then with Legumes, as the latter are poorer in K and richer in Ca and Mg.Ca----- calculated from the results expressed as %pof D.M. As a matter of fact, animal nutritionists do not attribute all the same importance to this ratio. In the sward concerned, it was of the magnitude of 4 for Grasses, of 9 for Legumes.Generally speaking, there were appreciable differences between the various groups of plants. Species other than Grasses and Legumes seam to have the richest mineral composition, while Grasses, which represent 63% of total herbage mass, have rather low contents, especially as concerns P, Ca, and Cu. 

Télécharger l'article

PDF - 237,58 ko