Numéro #173

15 mars 2003

Numéro non thématique

Durabilité d'un systèmes économe en travail et maximisant le pâturage dans le nord-est de la Charente

auteur :

En Charente, la ferme laitière de Léon Kocken présente des aspects particulièrement intéressants : elle est basée entièrement sur la maximisation du pâturage, malgré ses dimensions réduites : 20 vaches à 8 000 litres et 175 000 l de quota sur environ 40 ha. Pour réduire son temps de travail, l'éleveur a effectué diverses modifications (salle de traite, stabulation avec distributeur automatique de concentré…). La conduite animale est exigeante. La totalité des vêlages a lieu entre octobre et janvier pour qu'en été les vaches soient en fin ou en milieu de lactation et puissent être toutes taries en août. L'utilisation de concentrés (en janvier notamment) est assez importante (1 500 kg de concentrés par vache) pour assurer un pourcentage de réussite en 1re insémination élevé (environ 60%). Le pâturage est organisé en 20 paddocks avec des temps de séjour rapides (2 jours). Suite au déprimage, le pâturage s'organise au printemps avec 75 ares par vache laitière, et 110 ares en été. Le foin et l'ensilage d'herbe sont d'excellente qualité (réalisés par une entreprise).
L'efficacité et le revenu (disponible : 33 200 €) sont importants. Le temps de travail sur l'exploitation représente environ un mi-temps. La durabilité environnementale est, elle aussi, élevée puisque les effluents d'élevage et les produits phytosanitaires sont maîtrisés ; plus aucun engrais azoté n'est épandu. L'éleveur s'est impliqué dans la gestion du territoire par la création de gîtes et la signature d'un CTE (avec une option de suppression de la fertilisation minérale azotée).

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Sustainability of a work-saving system maximizing grazing in the North-Eastern part of Charente

Léon Kocken's farm in Charente has some particularly interesting aspects : its management is based entirely on the largest possible use of grazing, in spite of its smallness : 20 cows with 8 000 l and a milk quota of 175 000 l for an area of about 40 ha.
In order to spare working hours, some changes have been introduced by the farmer (milking parlour, housing with automatic distribution of concentrates, etc.). The herd management is very demanding. All calvings take place between October and January, so that by summer the cows will be in mi-lactation or in end lactation and will be dried off in August. There is a rather large use of concentrates, mainly in January (1 500 kg per cow), to ensure a good success rate at first insemination (about 60%). The grazing is organized by having 20 paddocks, occupied not longer than 2 days each time. After an early topping, the pastures offer 75 a to graze per dairy cow in spring, 110 a in summer. Hay and grass silage are excellent (made by outside undertaking).
The efficiency and the income are good (33 200 euros available). Working time on the farm is equivalent to approximately one half-time. The environmental sustainability is also good, since the animal effluents and the use of pesticides is controlled; there are no longer any mineral nitrogen dressings. The farmer takes part in the local land management through the creation of rural lodgings and by being a party to a CTE (territorial farming contract).

Télécharger l'article

PDF - 39,13 ko