Numéro #158

15 juin 1999

Numéro non thématique

Test en conditions contrôlées de la résistance variétale de la luzerne au puceron du pois

auteur : | co-auteurs :

La normalisation d'un test d'évaluation de la résistance variétale de la luzerne au puceron du pois est présentée. Elle permet la réalisation de tests fiables et répétitifs, fondés sur la survie de plantules infestées au stade “cotylédons ouverts” avec une biomasse donnée de pucerons multipliés avant le test.
La procédure standardisée en conditions contrôlées décrite permet de réaliser des tests d'évaluation de la résistance variétale de la luzerne (au stade plantule) au puceron du pois. L'unité élémentaire de test, contenant 50 plantules, est infestée par 150 mg d'aphides au stade “cotylédons ouverts”, puis à nouveau 6 jours après ; l'infestation est stoppée au 13e jour. La notation de l'état des plantules intervient au 27e jour et s'intéresse au pourcentage de plantes mortes. Les cultivars résistants présentent moins du tiers de mortalité, et les cultivars sensibles, plus des deux tiers. Six unités élémentaires sont nécessaires pour séparer deux cultivars dont les moyennes de mortalité diffèrent d'au moins 20%. Au cours du test, il faut particulièrement surveiller l'arrosage des plantules et l'éventuelle attaque par d'autres insectes (Diptères Sciaridae, thrips californien).

Mots-clés : | | | | |
Methodology for estimating the resistance of Lucerne to the Pea aphid : description and use

As the pea aphid (Acyrthosiphon pisum Harris) is one of the main pests of lucerne in France, plant breeders are interested in a general method to characterize the resistance of cultivars to this aphid. The different steps of a test are described, that, in order to standardize the method, evaluates the resistance of the seedlings to aphid infestation under controlled conditions (20°C, 16 h photophasis). The best way to multiply the aphid biomass necessary for seedling infestation is to breed them on shoots of lucerne in a growth chamber. A unit of infestation consists in a plastic box containing 50 seedlings with the cotyledons just opened. Each unit is infested twice, at an interval of 6 days, with an aphid biomass of 150 mg. On day 13th, the infestation is stopped by an insecticide spray. Chlorosis and wilting appear before death occurs. Two weeks after the end of the aphid infestation, the percentage of dead seedlings is recorded. Six units per cultivar are enough to distinguish between cultivars differing by 20% in seedling mortality. Care must be taken when watering the seedlings if interferences with other factors of mortality are to be avoided, such as attacks by other insects : e.g. larvae of dark-winged fungus gnats (Sciaridae) and thrips (Frankliniella occidentalis). There is a discussion on the ease of application of the method and on the distribution of the cultivars into three classes : susceptible cultivars (less than one third of seedlings surviving), resistant (over two thirds surviving), and intermediate.

Télécharger l'article

PDF - 1,13 Mo