Numéro #158

15 juin 1999

Numéro non thématique

Ingestibilité et digestibilité du maïs frais et ensilé, récolté à différents taux de matière sèche

auteur :

En Bulgarie, le maïs ensilage contribue de façon importante à la ration de base hivernale des bovins et des ovins. L'évolution de sa valeur alimentaire, et les facteurs qui interviennent, sont connus. Des études complémentaires, dans les conditions bulgares, ont permis d'observer l'évolution de la valeur alimentaire d'hybrides récents avec la maturité.
Plusieurs séries d'essais réalisées avec les hybrides Kneja 556, Kneja 560 et H-708 ont montré que la production de matière sèche est maximale à la fin du stade vitreux, que le taux de matière sèche augmente de plus en plus (+ 0,82 point/j du stade vitreux à la maturité). L'ingestibilité du maïs frais varie de façon non significative jusqu'au stade vitreux et diminue ensuite. L'ensilage améliore l'ingestibilité du maïs dont la teneur en matière sèche est élevée. L'addition d'urée augmente l'ingestibilité et la digestibilité de l'ensilage de maïs. Le taux de substitution de l'ensilage par le concentré est d'autant plus élevé que la teneur en matière sèche de l'ensilage est plus élevée. Il n'y a pas de différence significative de la digestibilité du maïs frais ou ensilé suivant le stade de végétation ou la teneur en matière sèche.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Intake and digestibility of fresh and ensiled maize harvested at different contents of dry matter

In Bulgaria, maize silage is a major constituent of the basic diet of cattle and sheep in Winter. The changes in its feeding value are well known, and also the factors that influence them. Complementary studies, made under Bulgarian conditions, show how the feeding value of recent hybrids changes with the plants' maturation.
A number of trials, made with the hybrids Kneja 556, Kneja 560 and H-708, demonstrated that dry matter production was largest at the end of the glassy stage, and that the dry matter content was ever increasing (by 0.82 points/day) from the glassy stage to maturity. The intake of fresh maize did not vary significantly until the glassy stage, and decreased from then onwards. Ensiling improved the intake of maize with large dry matter contents. Urea added to maize silage increased both its intake and its digestibility. The substitution rate of urea by concentrate was all the higher as the dry matter content of the silage was high itself. There were no significant differences in digestibility between fresh and ensiled maize, irrespective of the growth stage or the dry matter content.

Télécharger l'article

PDF - 1,05 Mo