Numéro #116

15 décembre 1988

Numéro non thématique

Utilisation de prairies à luzernes annuelles pour la production hivernale d'agneaux en plaine du Roussillon. Premiers résultats

auteur : | co-auteurs :

En Roussillon, un essai de pâturage hivernal (mi-novembre à fin janvier) d'une prairie littorale salée dont la phytomasse comprend approximativement 40% de luzernes annuelles indigènes, nous a permis de produire des agneaux à l'herbe, sans recours à des aliments concentrés, et présentant une croissance de 270 g/j et un poids moyen de 27,2 kg à 80-100 jours, résultats semblables à ceux obtenus pour les agneaux de Perpignan élevés traditionnellement en bergerie. Des informations qualitatives et quantitatives sont données sur les phytomasses disponibles, ingérées et refusées par les animaux. L'importance des refus pose le problème de la gestion des luzernes annuelles, surtout dans le cas de la pérennisation du système fourrager proposé.

Mots-clés : | | | |

On the mild mediterranean constal plain of Roussillon (France), a winter (mid-November to late January) grazing experiment conducted on a native pasture averaging 40% (DM/ha) native annual medics supported ewes and lambs without supplementary feeding. The lambs averaged gains of 270 g/day and body weight reached 27,2 kg at slaughtering when aged 80-100 days, thus ranking well with the traditional sheep-fold and local lamb fattening from Perpignan. Qualitative and quantitative information on phytomass availability, ingestion and refusal by the animals raise the question of persistency of medics under this forage system.

Télécharger l'article

PDF - 478,04 ko