Numéro #154

15 juin 1998

Numéro non thématique

La hauteur du couvert prairial : un moyen d'estimation de la quantité d'herbe disponible

auteur : | co-auteur :

La hauteur du couvert végétal est une méthode simple d'estimation de la quantité d'herbe. Néanmoins, les grandes variations de quantité parfois observées pour une même hauteur nécessitent de préciser l'effet des pratiques agricoles et du type de prairie sur les structures horizontales et verticales du couvert.
Afin de préciser les facteurs de variation de la relation entre quantité d'herbe et hauteur du couvert, les données de 4 dispositifs de mesure concernant l'effet des modes d'exploitation sur des prairies variées ont été utilisées. Les mesures de hauteur d'herbe ont été réalisées au sward stick. La "densité" d'herbe diminue toujours de la base vers le haut du couvert ; elle est la plus variable dans l'horizon proche du sol (0-7 cm), en raison du mode d'implantation et de la densité de talles. Pour les horizons supérieurs, la densité d'herbe est plus élevée lorsque la prairie est composée de plusieurs espèces. La méthode de mesure au sward stick est jugée acceptable pour gérer le pâturage. Mais on peut obtenir une relation plus stable : entre quantité d'herbe disponible au dessus de 7 cm et hauteur de la végétation moins 7 cm, la quantité d'herbe disponible pour une hauteur donnée augmentant avec le nombre d'espèces.

Mots-clés : | | | | | |
Sward height : a tool for measurement of available herbage

It is possible to estimate the amount of available herbage in a pasture by measuring the height of the sward. In order to determine the factors responsible for the variations of this amount for a given sward height, we used the data from four measuring arrangements related to the effects of the conditions of management (frequency, intensity, date) on cocksfoot leys or on various other pastures types (leys or permanent pastures). Sward heights were measured with a sward stick.
The amount of herbage per cm of height reflects the 'density' of the sward ; it always decreases from bottom to top. Moreover it is in the layer nearest to the soil (7 cm in this study) that the variations are most sensitive to the conditions of management and to the types of pasture. These variations derive mostly from the pasture's establishment (permanent pastures or recently sown leys) and from the density of tillers. In the upper layers, herbage density is greater when the sward is constituted by a mixture of species.
When assessing the amounts of herbage available for grazing, it is reasonable to use this method, since the layers nearest to the soil, which are responsible for the largest variations in the relation height x biomass, are generally not eaten. A more stable relationship can then be obtained between the amount of available herbage (> 7 cm) and sward height (H - 7 cm). The main factor for the variation in available herbage for a given height is then the number of species constituting the sward.

Télécharger l'article

PDF - 1,62 Mo