Numéro #141

15 mars 1995

Numéro non thématique

Production bovine allaitante en Belgique : effets de l'intensification et de la complémentation des veaux au pâturage

auteur : | co-auteurs :

Deux essais ont été menés au pâturage avec des vaches allaitantes de race Blanc Bleu Belge et leurs veaux. Dans le premier essai, on a comparé pendant 4 ans les effets de 2 niveaux d'intensification au pâturage (chargement, fertilisation azotée) sur les performances zootechniques et les teneurs en urée plasmatique des vaches. Les chargements et la fumure azotée par ha ont été de 3,56 vaches, de 3,15 veaux et 113 kg N/ha pour le niveau d'intensification modéré, et de 4,46 vaches, de 3,94 veaux et de 230 kg N/ha pour le niveau d'intensification élevé. L'intensification a conduit à de moindres hauteurs d'herbe et proportions de refus, à une proportion supérieure de ray-grass anglais et à une régression du trèfle blanc. La composition chimique de l'herbe a été peu modifiée. Avec le niveau d'intensification modéré, les gains quotidiens des vaches (0,37 kg vs 0,21 kg) et des veaux (1,28 kg vs 1,14 kg) étaient significativement supérieurs, mais les gains par ha des veaux étaient moindres (562 vs 623 kg/ha). Les teneurs moyennes en urée plasmatique ont été significativement supérieures dans le lot le plus intensif (208 mg N/l vs 231 mg N/l) mais la fécondité des vaches n'a pas été modifiée.
Dans le deuxième essai, l'effet de la complémentation en aliments concentrés a été testé chez des veaux au pis pendant 2 années consécutives. Les veaux du groupe complémenté ont ingéré en moyenne 0,70 kg d'aliment par jour et par veau et leurs performances étaient supérieures (1,06 kg/j vs 0,94 kg/j) ainsi que le bilan économique.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Cattle production with suckling cows in Belgium : effects of intensification and feed supplementation of calves on grazing animals

Two trials were carried out at grass with suckling cows of the Belgian Blue double-muscled beed. In trial 1, suckling cows and their calves were used in comparing the effects of 2 levels of grazing intensity on animal performances and on the concentration of urea in the plasma. The stocking rate and amount of nitrogen fertilizer were 3.56 cows with 3.15 calves and 113 kg N per hectare at the moderate level of intensity ; versus 4.46 cows with 3.94 calves and 230 kg N per hectare at the higher level. The trial was repeated over 4 consecutive years. The higher level of intensity was characterized in terms of grass production by large variations form year to year ; the height of grass tended to be lower, and the proportion of refused herbage to be smaller. As regards botanical composition, there was a greater proportion of ryegrass, and less white clover. There were little effects on the chemical composition of grass. At he moderate grazing intensity, there was a significant increase of the average daily gains of the cows (0.37 kg/d vs. 0.21 kg/d ; p0.01) in comparison with the higher level. The gains per hectare of the calves were however improved at the higher stocking rate and higher nitrogen rate (623 vs 562kg/ha). The average urea concentration in the plasma was also significantly higher (208 mg N/l vs 231 mg N/l ; p

Télécharger l'article

PDF - 727,39 ko