Numéro #141

15 mars 1995

Numéro non thématique

En Belgique, diverses modalités de pâturage pour des taurillons avant finition à l'auge

auteur : | co-auteurs :

Une expérimentation conduite en Belgique avec des taurillons Blanc Bleu Belge a comparé 3 niveaux de chargement et 2 systèmes de pâturage (continu et tournant) ; en fin de période de pâturage, les animaux ont été finis en stabulation avec une ration concentrée à base de pulpes séchées. Pour chacun des systèmes de pâturage, les chargements effectifs sur 5 mois ont été de 5,6, 8,4 et 11,2 taureaux par ha. La fertilisation azotée a été de 136, 177 et 177 kg N/ha.
L'augmentation du chargement de pâturage a réduit la hauteur d'herbe et la proportion de refus. Les gains individuels pendant la saison de pâturage ont été significativement supérieurs dans les lots à faible chargement (1,29 kg/j) à ceux de chargement modéré (1,19 kg/j) et à ceux de chargement élevé (0,98 kg/j). Les gains de poids vif à l'ha ont suivi une évolution inverse. Le chargement optimal est à situer entre 8,4 et 11,2 taureaux/ha. Les différences sont minimes entre les deux systèmes de pâturage.
Pendant la période de stabulation consécutive, les animaux des lots soumis aux chargements élevés ont réalisé une croissance compensatrice, ce qui leur a presque permis de récupérer le retard enregistré pendant la période de pâturage. Les rendements et la composition des carcasses des animaux n'ont été influencés ni par le système, ni par le chargement de pâturage. Pour l'ensemble des 2 périodes, le bilan économique est favorable aux lots à chargement élevé.

Mots-clés : | | | | | | | |
Effects of stocking rates and grazing systems on animal performances and on economical balance of grazing bulls finished indoors in Belgium

A grazing experiment was carried out in Belgium with growing bulls, to compare 3 stocking rates and 2 grazing systems. A total of 48 young beef bulls was divided into 6 groups : the first 3 were put to grass on a set stocking system, and the other 3 on a rotational system. For each grazing system, there were 3 effective stocking rates during 5 months : viz. 5.6, 8.4 and 11.2 bulls per hectare, with N applications of 136, 177 and 177 kg/ha respectively. The trial was repeated during 2 years.
Increasing the stocking rate from 5.6 to 11.2 bulls per ha resulted in the reduction of grass height and the proportion of refusals. Individual liveweight gains were significantly greater with the low stocking rate during the grazing season (1.29 kg/d) than with the medium rate (1.19 kg/d ; p

Télécharger l'article

PDF - 807,17 ko