Numéro #138

15 juin 1994

Numéro non thématique

Etude de l'utilisation du territoire en élevage herbager. L'exemple du réseau extensif bovin Limousin

auteur : | co-auteurs :

A partir des données collectées dans les 8 exploitations du réseau extensif bovin Limousin, suivies pendant 4 ans, une méthode d'analyse de l'utilisation du territoire de l'exploitation est proposée. Le parcellaire est découpé en « îlots » d'après des critères structurels. Les parcelles sont classées en plusieurs catégories de nature (céréales, prairies temporaires, prairies permanentes fauchables, prairies permanentes non fauchables). Les différents lots d'animaux au pâturage sont répartis dans un tableau à double entrée (îlots x nature de parcelles) en identifiant les ensembles de parcelles contiguës affectés au même lot pour toute la saison (les blocs). La lecture de ce tableau permet d'identifier diverses fonctions attribuées par les éleveurs aux portions de territoire que sont les îlots et les blocs, ainsi que les relations entre les caractéristiques des lots d'animaux et les différentes surfaces qu'ils utilisent. Dans les exploitations où le parcellaire, la main d'œuvre et le projet de production n'ont pas changé au cours du suivi, les fonctions des îlots restent identiques tous les ans ; en revanche, dans quelques cas où le parcellaire a subi une modification, on assiste à un remaniement important de l'allotement et des fonctions des îlots. Enfin, au niveau de l'exploitation, plusieurs types de mode d'utilisation du territoire sont décrits en liaison avec les contraintes structurelles et les objectifs de l'éleveur (performances animales, simplification du travail). La discussion porte sur l'intérêt de ce découpage ainsi que sur les relations entre l'analyse du système fourrager et cette approche territoriale de l'utilisation des surfaces qui reste à conforter sur un nombre d'exploitations plus important et à adapter à une collecte des données par enquête.

Mots-clés : | | | | | | |

A method for analyzing farm areas is proposed, based on data gathered for 4 years on the 8 farms of the network of extensive cattle farms in Limousin. The area is divided into ‘islets” according to structural characteristics. Various kinds of plots are distinguished, according to the nature of the crops (cereals, leys, mowable permanent pastures, unmowable permanent pastures). A table shows the distribution of the different lots of grazing stock according to both the islet and to the ped together in “blocks”. Such a table makes it possible to identify the various functions attached by the farmer to the territorial units (islets and blocks), and to relate the characteristics of the animal lots to those of the areas on which they graze. In those farms where the field pattern, the labour force and the production goals have not changed during the monitored period, the functions of the various islets have remained identical form year to year ; when, on the contrary, there has been a change in the field pattern, the allotments and the functions of the islets have been considerably modified. Lastly, at the level of the whole farm, various types of land utilization are described, in relation to structural constraints and to the farmer’s goals (animal performances, simplification of the work). The advantages of this land subdivision are discussed, and also the relationship between the analysis of the forage system and this territorial approach to the utilization of farm areas. This latter method has still to be buttressed by the study of a larger number of farms and to be adapted to the data gathered from surveys.

Télécharger l'article

PDF - 1,08 Mo