Numéro #138

15 juin 1994

Numéro non thématique

L'enrubannage en France : place dans les systèmes fourragers régionaux et perspectives de développement

auteur : | co-auteur :

Depuis quelques années, l'enrubannage s'est fortement développé en France. La bonne qualité du fourrage conservé et des performances animales satisfaisantes ont contribué à son succès, ainsi que sa souplesse d'utilisation et la sécurité qu'il procure pour la récole de stocks fourragers de qualité (cas des fauches précoces et des foins qui risquent d'être mouillés). Ce sont tout d'abord les éleveurs de zones allaitantes et d'ovins qui ont adopté l'enrubannage pour améliorer la sécurité des foins. Il a ensuite été utilisé dans les exploitations plus intensives en complément de l'ensilage en coupe fine. Le développement de l'enrubannage, qui s'est appuyé sur celui des presses à grosses balles, est très marqué régionalement. Les perspectives de développement semblent importantes, au vu d'une analyse de l'évolution récente.

Mots-clés : | | | |

There has been for some years a considerable development of forage wrapping in France. The success of this technique is partly due to the good quality of the forages thus conserved and to the satisfactory performance of the animals ; other factors were the flexibility of use and the security against risks when the quality of the harvested forage was liable to be impaired (early cuts, risks of rainfall during hay-making). The first of use it were farmers from suckling cattle and sheep rearing areas, to improve the security of their hay. More intensive farmers followed, using it as a complement to fine-chopped silage. There is a strong regional variation in the development of wrapping, which was supported by that of big bale presses. An analysis of recent trends shows that there seem to be considerable prospects of further development.

Télécharger l'article

PDF - 799,30 ko