Numéro #137

15 mars 1994

Numéro non thématique

Réseau extensif bovin limousin : caractéristiques générales des exploitations et éléments de réflexion

auteur : | co-auteurs :

Huit exploitations très diverses d'élevage bovin Limousin présentant un système extensif ont fait l'objet d'un suivi approfondi depuis 1990 (en moyenne : 128 ha de SAU, 0,88 UGB/ha SFP, 53 UGB/UMO). Les éleveurs, plutôt jeunes, produisent soit des broutards, soit des broutards et des génisses pleines, soit des reproducteurs. Trois élevages ont lieu en plein air intégral, deux en totalité sur des prairies permanentes. Dans la moitié des cas, on rencontre une activité autre que l'élevage bovin. Les conduites (variées) des troupeaux sont classiques pour la région. Les performances animales sont correctes et même parfois très bonnes. La conduite des surfaces est réalisée dans toutes les exploitations avec une faible utilisation d'intrants. Les résultats économiques sont satisfaisants. L'étude des caractéristiques de ces exploitations permet de distinguer trois types :
- conduite simplifiée : production de broutards sur des domaines groupés mais hétérogènes, simplification du pâturage et de la conduite des animaux ; réalisation d'une autre activité ;
- vendeur de reproducteurs : forte valorisation des produits, conduite sophistiquée de la surface et des troupeaux grâce à une main-d'œuvre abondante sur un parcellaire groupé et homogène ;
- classique agrandi : sur un parcellaire défavorable (éclaté et hétérogène), production de broutards et de génisses pleines avec un effectif animal par travailleur élevé ; la priorité est d'assurer des performances animales correctes.
Après avoir souligné l'originalité de ces situations extensives, la discussion porte sur les questions soulevées par l'étude de ces exploitations : interaction entre extensification et autres processus d'évolution de l'exploitation (diversification, agrandissement…), problèmes posés par le travail, la gestion des surfaces fourragères.

Mots-clés : | | | | | | | | |

Eight Limousin cattle farms with low stocking rates were closely followed up form the end of 1990 onwards. These farms constituted a very diversified network, but shared the common feature of having an extensive breeding system (on average : 128 ha UFA, 0.88 LU/ha MFA, 53 LU/Labour Unit). The farmers, all rather young, breed either grass calves, or grass calves and pregnant heifers, or sires. Three farms operate in full open air, two of them on permanent pastures. Half the farmers have an additional activity, other than cattle breeding : sheep, on-farm tourism, or other types of dual activities. Herd management is standard for the region, although variable form farm to farm. Animal performance is good, and sometimes very high. On all farms, plots are managed with low inputs. The economic results are satisfactory.
On the basis of their characteristics, three types of farms could be distinguished :
- simplified management : grass calves reared on grouped but heterogeneous farms ; simplified herd and pasture management ; dual activity ;
- sire marketing : products with high added value ; sophisticated plot and herd management ; abundant manpower on grouped and homogeneous plots ;
- extended classical : on unfavourable plotting (scattered and heterogeneous plots), rearing of pregnant heifers, with a high ratio of livestock units per labour ; priority is given to correct animal performances.
The originality of these extensive systems is underlined, and this is followed by a discussion of the issues raised by the study of there farms : interaction between extensification and other evolutive processes of the farms, such as diversification and extension ; problems of labour and of forage area management.

Télécharger l'article

PDF - 992,08 ko