Numéro #129

15 mars 1992

Numéro non thématique

Une opération locale pour réduire la pollution nitrique des eaux : "Azote Mieux"

auteur :

L'eau de la ville de Laval (département de la Mayenne) utilisée pour l'alimentation est pompée dans la rivière Mayenne puis traitée, mais le nitrate n'est pas éliminé. Or, la teneur en nitrate de cette eau, en constante progression, a incité la ville de Laval à engager des actions de prévention pour préserver la qualité de l'eau dans la rivière. Une opération, baptisée « Azote Mieux », a été entreprise avec de nombreux partenaires dont des agriculteurs volontaires. Une petite région a été choisie (le Haut-Bassin de l'Ernée) en raison de son rôle déterminant sur la pollution des eaux alimentant Laval.
Cherchant à « convaincre plutôt que contraindre », diverses actions (information, démonstration, analyses d'eau) ont été conduites concernant la fertilisation azotée minérale du maïs (qui peut être limitée à 50 kg N/ha sans perte de rendement), la fertilisation raisonnée des prairies, la valorisation optimale des fumiers et lisiers (grâce à des bâtiments bien conçus et à des capacités de stockage suffisantes)… Au terme de la première année de cette opération « Azote Mieux », les résultats observés semblent encourageants.

Mots-clés : | | | | | |

The drinking water used by the town of Laval (department Mayenne) is pumped from the river Mayenne and treated, but the nitrate is not eliminated. As the nitrate content is ever increasing, the Laval authorities have set up a preventive operation called “Azote Mieux” (= Better Nitrogen), in order to preserve the quality of the water. This is being carried out by numerous partners, among whom a number of voluntary farmers. The region chosen is the upper valley of the Ernée river, as there lies the main origin of the pollution of Laval waters.
The spirit of these operations (information, demonstration, water analyses) is to convince rather than to coerce ; they are bearing on the mineral nitrogen fertilization of maize (which can be lowered to 50 kg N/ha without any yield losses), the rational fertilization of pastures, the optimal management of farmyard manures and slurries (thanks to adequate buildings and storage facilities). After on year of this “Azote Mieux” operation in progress, the results look encouraging.

Télécharger l'article

PDF - 347,69 ko