Numéro #129

15 mars 1992

Numéro non thématique

Un indicateur des risques de pollution azotée nommé "Bascule" (Balance Azotée Spatialisée des systèmes de CULture de l'Exploitation)

auteur :

L'activité agricole a des effets sur la qualité des eaux souterraines. On peut appréhender la diversité des pratiques agricoles sur prairies permanentes par une classification des conduites mises en œuvre. Le pilotage des pratiques agricoles est géré par les agriculteurs, d'où l'intérêt de leur donner les moyens de connaître les risques qu'ils font courir à la ressource en eau. L'indicateur proposé ne nécessite qu'une bonne connaissance des pratiques utilisées sur le territoire de l'exploitation. Le calcul de la balance « entrées d'azote - sorties d'azote » par parcelle et par an permet d'établir une balance pondérée par système de culture en tenant compte des surfaces concernées. Le cumul des balances positives par exploitation est une évaluation de son « agressivité » vis-à-vis de la ressource en eau. Le même type de cumul, réalisé sur les parcelles d'un bassin d'alimentation d'une ressource en eau, nous fournit les risques que subit cet espace.

Mots-clés : | | | | | |

Agricultural practice affects the quality of underground waters. An approach to the diversity of agricultural practices on permanent pastures consists in a classification of the various methods of management. The direction of these practices is the farmers’ function, hence the importance of giving them the means of knowing the hazards they create regarding the water resource. The proposed indicator requires only a good knowledge of the practises used on the farm. The computation of the “N input – N output” balance per plot and per year gives a weighted balance per crop system taking into account the various areas. The cumulated positive balances per farm is a measure of the farm’s “aggressiveness” versus the water resource. In a similar way the cumulated balances over the whole catchment area of water supply evaluates the hazards run by this portion of space.

Télécharger l'article

PDF - 721,49 ko